Distribution de jouets: «Wow, maman regarde!»

« On aide les gens tout au long de l'année, mais c'est dans des circonstances... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) « On aide les gens tout au long de l'année, mais c'est dans des circonstances particulières. Disons qu'ils ne sont pas toujours contents de nous voir rentrer chez eux. Aujourd'hui, ils sont contents et ils sourient! »

Le pompier Philippe Gilbert en était samedi à sa troisième distribution de jouets avec le Service des incendies de Sherbrooke (SPIS). Chaque année, il profite de cette journée pour faire du bien autour de lui. « C'est l'fun de voir le visage des enfants quand ils ouvrent les boîtes... ils capotent ben raide! » lance-t-il.

Le cortège de camions de pompier ainsi que de camions ordinaires - mais remplis de cadeaux - a quitté la caserne de la rue Prospect en début d'après-midi avant de se rendre jusqu'à l'école Le Ber, après quoi les équipes se subdivisaient pour se rendre dans les familles.

Le premier arrêt de l'équipe dans laquelle se trouvait M. Gilbert était à Fleurimont. Ce n'était pas pour rappeler à la famille Demers-Gonzalez de changer la pile de son détecteur de fumée que les pompiers frappaient à la porte, mais bien pour laisser entrer un père Noël, qui allait à la rencontre de Manoé, Zoély, Nagham et Malory, âgés entre un an et demi et neuf ans.

« Avez-vous été sages? » a-t-il lancé à la ronde. « Oui, oui! » lui ont assuré les enfants. C'est après cette confirmation que les pompiers ont pu entrer, les bras chargés de cadeaux. Camions, jeu de ping-pong, tablette coussinée pour dessiner, ensemble d'outils en plastique... les raisons de s'émerveiller étaient nombreuses.

« Wow, regarde maman! » a d'ailleurs lancé Zoély, trois ans, lorsqu'elle a découvert un ensemble de cahiers et crayons à colorier.

Le plus jeune, Manoé, semblait un peu moins chaud à l'idée de faire un câlin au père Noël, et restait en retrait, un air suspicieux sur le visage. Le contenu des boîtes aura finalement eu raison de lui; il tenait serré contre son coeur un jeu de blocs gigognes lorsque l'équipe de pompiers est repartie.

« Oh mon Dieu, je suis vraiment contente! Je suis vraiment émue en ce moment, ça me fait plaisir de voir mes enfants émerveillés comme ça, ce sont vraiment de beaux cadeaux », s'est exclamée la mère des enfants, Tania Demers, lorsque la séance de déballage a été terminée. « C'est vraiment gentil, on ne s'attendait pas à avoir tellement de jouets comme ça... c'est très apprécié », renchérit le père Lalo Gonzalez.

Il s'agissait de la 74e édition de la distribution de jouets des pompiers du SPIS.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer