Un centre-ville appelé à se transformer

Le dépôt du budget municipal a permis de mettre ne lumière deux projets majeurs... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le dépôt du budget municipal a permis de mettre en lumière deux projets majeurs qui toucheront le centre-ville d'une façon ou d'une autre. Le garage municipal sera lentement relocalisé, alors que le projet de déplacer le pont des Grandes-Fourches prend forme.

Serge Paquin... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Serge Paquin

Imacom, Jessica Garneau

« L'incendie de notre caserne et de notre garage de travaux publics à Rock Forest nous a amenés à une réflexion sur la possibilité d'aménager dans un autre lieu le garage municipal. Le garage municipal actuel, sur la rue des Grandes-Fourches, a été positionné selon la réalité de l'ancienne ville de Sherbrooke, passablement au centre du territoire géographique. Avec la nouvelle ville, ce garage n'est plus au centre géographique de la ville », explique le président du comité exécutif Serge Paquin.

« Après mûre réflexion et à l'issue de discussions parfois corsées, un nouveau projet a émergé. Il s'agit de loger ce nouveau garage municipal sur la rue Hector-Brien, dans le parc Industriel, en plein coeur de la nouvelle ville de Sherbrooke. Le garage sera à l'abri des inondations et sera éloigné des secteurs résidentiels. »

Il s'agit d'un projet colossal estimé à 37 M$ qui s'étalera sur près de dix ans. Une somme de 7,2 M $ est prévue en 2015, en incluant la somme versée à la Ville de Sherbrooke par l'assureur. « Le nouveau garage permettra de régler plusieurs problèmes opérationnels et environnementaux liés à la présence du garage municipal sur Grandes-Fourches. »

«Ce repositionnement du pont un peu à l'ouest du pont actuel permettrait la réappropriation des berges de la rivière Saint-François par les citoyens de Sherbrooke»


Il n'est pas impossible que des subventions soient demandées dans le futur, aucune contribution extérieure n'est attendue en 2015.

Quant au repositionnement du pont des Grandes-Fourches, une première phase est attendue en 2015 pour 2,9 M$. « Ils serviront à réaliser des plans et des études et à l'acquisition des propriétés. Ce repositionnement du pont un peu à l'ouest du pont actuel permettrait la réappropriation des berges de la rivière Saint-François par les citoyens de Sherbrooke et le développement d'un nouveau quartier urbain sur la rive nord de la rivière Magog », a commenté Serge Paquin.

« Ce projet en est à ses premiers balbutiements. Il reste des discussions à terminer avec le ministère des Transports du Québec, mais ça fait partie de nos priorités en 2015. Il s'agit d'un projet de 30 M$, dont 10 M$ seront à la charge de la Ville et 20 M$ à la charge du ministère des Transports et de certains riverains. Nous serons en mesure de présenter un projet plus complet en début d'année. »

Une entente doit toujours être conclue avec le ministère des Transports. « Nous pensons que l'option de repositionner le pont permettra au ministère d'économiser considérablement et nous pensons que ces sommes devraient être réinjectées dans le projet. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer