Les offres du Conseil du trésor rejetées avant leur présentation

Des employés du secteur public se sont réunis... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Des employés du secteur public se sont réunis devant le bureau du député de Sherbrooke, Luc Fortin, lundi sur l'heure du dîner.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Alors qu'ils attendaient le dépôt des offres du Conseil du trésor pour les employés du secteur public, des manifestants se sont réunis devant le bureau du député de Sherbrooke, Luc Fortin, lundi sur l'heure du dîner, à l'invitation du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS).

Steve McKay... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Steve McKay

Archives La Tribune

Même avant que ces offres ne soient dévoilées publiquement, les employés du secteur public avaient une bonne idée de ce qui serait déposé sur la table, puisque le contenu des offres avait déjà coulé dans les médias.

« C'est révoltant », a alors commenté le président du SPECS, Steve McKay, qui y voit un « affront » de la part du gouvernement.

Il cite des chiffres de l'Institut de la statique du Québec (ISQ), selon lesquels la rémunération globale des employés du secteur public est de 8,3 % moindre par rapport à celle d'autres groupes de travailleurs.

« Les faibles augmentations salariales offertes à coup de gels des salaires et de décret des conventions collectives ont entraîné, lentement mais sûrement, un écart croissant entre les salaires et ceux offerts dans le secteur privé ainsi que dans la fonction publique fédérale et municipale », soutient le SPECS. La manifestation regroupait également des membres du Front social estrien (FSE), une coalition de mouvements sociaux. 

« L'austérité », estime Cédric Champagne, étudiant au Cégep de Sherbrooke, touche les étudiants de l'institution, qui devront composer avec une hausse des frais afférents, en raison des compressions appliquées dans le réseau des cégeps de la province. L'étudiant y voit une « marchandisation de l'éducation ».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer