Exclusif

CSRS: moins de commissaires, meilleurs salaires

Le salaire de base d'un commissaire à la Commission scolaire de la... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le salaire de base d'un commissaire à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) passe de 5130 $ à 6384 $ par année, soit une augmentation d'environ 24 %.

 Gilles Normand... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

 Gilles Normand

Archives La Tribune

C'est l'une des modifications qui découlent d'un projet de résolution adopté mardi dernier en séance de conseil des commissaires. Celui-ci fait suite au décret 707-2014 adopté par le gouvernement du Québec en juillet, visant à fixer le montant maximal pouvant être versé à l'ensemble des membres du Conseil des commissaires.

Le montant total est moindre que le précédent puisque la masse salariale totale des membres du Conseil des commissaires se trouve réduite. Comme le nombre de commissaires élus est passé de 19 à 11 après les élections scolaires du 2 novembre, le montant est divisé entre un plus petit nombre de personnes.

Selon le président de la CSRS, Gilles Normand, ces augmentations devraient plutôt être appelées des «ajustements», étant donné que la charge de travail des commissaires a lourdement augmenté depuis la réduction de leur nombre.

«Les gens voient peut-être juste le montant d'argent, l'augmentation de salaire, mais il faut comprendre que la tâche aussi a augmenté», dit-il.

Les huit commissaires élus de moins représentent une baisse des effectifs de 42 %, alors que le territoire de couverture reste le même.

Un exemple concret de l'augmentation des tâches : avant le 2 novembre, chaque commissaire élu était répondant pour deux écoles. Dorénavant, c'est plutôt de quatre écoles que chacun doit répondre.

«Est-ce que [le nouveau salaire] est un salaire juste? Je pense que ça pourrait être plus, parce que les gens ont vraiment beaucoup de travail. On est beaucoup moins autour de la table.»

«On va travailler en cours d'année sur une nouvelle méthode de répartition. Est-ce que ça sera en fonction des comités obligatoires/non obligatoires? Des comités qui demandent plus de travail que d'autres?»


Bientôt une nouvelle répartition

Cette nouvelle grille salariale est temporaire; un nouveau décret gouvernemental entrera en vigueur le 1er juillet 2015.

Pour déterminer comment répartir le nouveau montant maximal entre les membres du Conseil des commissaires, la CSRS a repris la même méthode de calcul qui est en place depuis 2000. Les montants ont donc été ajustés pour correspondre aux nouvelles normes, mais la méthode de répartition est la même.

D'ici le prochain décret, le Comité de gouvernance et d'éthique a reçu le mandat d'élaborer une nouvelle proposition de rémunération des commissaires, qui déterminera comment la prochaine masse salariale allouée sera divisée.

«On va travailler en cours d'année sur une nouvelle méthode de répartition. Est-ce que ça sera en fonction des comités obligatoires/non obligatoires? Des comités qui demandent plus de travail que d'autres? Est-ce que ce pourrait être un système de jetons de présence ou d'absence aux réunions? Est-ce qu'on gardera la même méthode de répartition? C'est ce qu'on veut regarder. Le décret précédent date de 2000, donc on va regarder s'il correspond encore à la réalité», explique M. Normand.

Il espère par ailleurs que le décret gouvernemental de juillet 2015 prendra en compte la hausse de tâches des commissaires, celui de 2014 ayant été décrit comme «transitoire».

Double tâche pour Gilles Normand

Le projet de résolution adopté mardi dernier par la CSRS statuait également que la prime de président du Comité exécutif sera versée au président du Conseil (Gilles Normand), puisque celui-ci cumule dorénavant les deux fonctions.

Son salaire annuel passe donc de 26 000 $ à 33 000 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer