Blitz pour les poinsettias d'Aube-Lumière

La directrice générale de la Maison Aube-Lumière, Marie... (IMACOM, Julien Chamberland)

Agrandir

La directrice générale de la Maison Aube-Lumière, Marie Bécotte, lance un appel aux Estriens poru qu'ils contribuent à la traditionnelle campagne des poinsettias de l'organisme.

IMACOM, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Vendre 6400 poinsettias : c'est l'objectif de la traditionnelle campagne de financement de la Maison Aube-Lumière cette année.

Or, à moins de deux semaines de la fin du blitz de vente, il reste près de la moitié des plants à vendre. «Il faut vraiment donner un gros coup dans les 10 jours qui restent. Peut-être que des entreprises qui organisent un party de Noël pourraient décider de donner des poinsettias à leurs employés? Il y a différentes façons de faire plaisir à quelqu'un et en même temps nous aider à accompagner des personnes en fin de vie», propose la directrice générale de la Maison, Marie Bécotte.

«Ça va être difficile d'atteindre notre objectif, mais on va donner un bon coup et travailler fort», poursuit-elle.

Mme Bécotte ne désespère toutefois pas devant l'ampleur du travail qu'il reste à accomplir. «Depuis que je suis en poste, je constate l'extrême générosité de la population de l'Estrie pour répondre à nos appels. Il faut bien constater que la cause qu'on supporte, soit les patients atteints de cancer en fin de vie, ça touche tout le monde. Tout le monde connaît quelqu'un qui a eu un cancer, et presque tout le monde connaît quelqu'un qui en est mort», dit-elle.

La Maison Aube-Lumière accueillait cette semaine son 2600e patient.

Pour fonctionner, la Maison doit aller chercher près de 1 M$ chaque année avec diverses campagnes de financement. Les poinsettias ramènent habituellement autour de 125 000 $.

On peut se procurer des lutins de Noël en plus des poinsettias cette année.

Les plants sont en vente devant le Sears au Carrefour de l'Estrie, aux Serres St-Élie, à la Maison Aube-Lumière ainsi que chez certains fleuristes participants.

La liste est disponible sur le site web de la Maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer