Un hommage à 10 femmes inspirantes

Monia Grenier, Christiane Carle, Vicki May Hamm, Isabelle Blais,... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Monia Grenier, Christiane Carle, Vicki May Hamm, Isabelle Blais, Brendalee Pironen, Heïdi Paquette, Michèle Lavoie, Colette Roy Laroche (représentée par Johanne Vachon), Mariame Cissé, et Louise Boisvert (absente de la photo).  Les lauréates sont entourées par Évelyne Beaudin, présidente des Pépines et Marie-France Bélanger, directrice générale du Cégep de Sherbrooke et présidente d'honneur de l'événement.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Les Pépines avaient réuni tout un bouquet de femmes inspirantes, jeudi soir, pour la 10e édition de leur soirée Aequitas visant à rendre hommage à celles qui contribuent à atteindre leur objectif d'équité homme-femme dans les lieux décisionnels.

Plutôt que de solliciter les candidatures, le comité de sélection des Pépines avait d'ailleurs cru bon cette année aller chercher dans chacune des sept MRC de l'Estrie ces modèles de leadership, «parce qu'on sait que les femmes ont souvent de la difficulté à se mettre à l'avant-plan», a expliqué la présidente de l'organisme Évelyne Beaudin.

Il en a résulté sur la scène de la Salle du Parvis hier soir un défilé de 10 grandes dames de tous les horizons, femmes d'affaires, élues, gestionnaires, bénévoles, et portant souvent plus d'un de ces chapeaux à la fois.

«Je suis honorée d'avoir été sélectionnée parmi des femmes aussi importantes de notre communauté», a commenté la mairesse la plus connue du Québec, Colette Roy Laroche, par le truchement d'une courte vidéo puisqu'elle était à Lyon, en France, où elle a été invitée à présenter la démarche de participation citoyenne Réinventer la ville au Colloque international sur la ville durable.

«J'ai toujours trouvé important d'encourager les femmes à s'impliquer dans les lieux de décision, les lieux où on peut faire bouger les choses», a-t-elle ajouté en disant avoir été encouragée dans ses convictions par l'institutrice, syndicaliste et sénatrice Yvette Rousseau. «Elle était venue donner une conférence dans la région à mes débuts dans l'enseignement et en l'écoutant, j'avais confirmé mon goût pour l'implication sociale et dans le monde de l'éducation et municipal.»

«C'est intéressant de prendre le temps de célébrer le leadership au féminin», a renchéri la mairesse de Magog Vicki May Hamm, qui voulait changer le monde quand elle a entrepris ses études en travail social. «Oui, les femmes s'impliquent, constate-t-elle quelques années plus tard, mais si on veut que les choses changent, il faut aussi qu'elles soient là où les décisions se prennent.»

«Quelle que soit l'organisation, au travail comme dans le bénévolat, c'est l'équipe qui fait toute la différence», a mis en lumière la présidente et éditrice de La Tribune et La Voix de l'Est Louise Boisvert. «C'est l'équipe dont on s'entoure qui nous permet d'atteindre nos objectifs», a conseillé aux convives celle qui n'hésite pas à donner de son temps à des organisations qui ont comme cause commune l'aide aux enfants de familles démunies.

Christiane Carle, pour sa part, a reçu le prix Coup de coeur de la soirée. «C'est un coup de coeur réciproque! a-t-elle lancé à la centaine d'invitées. Dans mon cas, on peut même parler d'un coup de foudre! J'arrivais en Estrie quand j'ai découvert les Pépines et j'ai été séduite par la vision de ces femmes-là. Elles ont l'art de donner le goût de travailler avec elles.»

Heureusement, car la lutte pour la cause n'est pas terminée, enchaînera Mme Carle, qui amorce sa retraite après avoir été membre du c.a. des Pépines pendant sept ou huit ans, dont trois ans à la présidence.

«La cause progresse, mais il y a toujours des risques de recul, surtout dans un contexte de compressions comme celui qu'on traverse présentement où ce sont souvent les femmes qui écopent. L'équité, ce n'est pas réglé. Il faut continuer à aider les femmes à se positionner dans les postes intéressants. Il reste beaucoup de travail à faire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer