L'Association québécoise des CPE souhaite la mobilisation des parents

Les députés libéraux de la région pourraient recevoir beaucoup de visite au... (Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les députés libéraux de la région pourraient recevoir beaucoup de visite au cours des prochaines semaines. L'Association québécoise des CPE (AQCPE) a appelé à la mobilisation des parents et des milieux des CPE, mardi, dans le cadre de la « Tournée des promesses brisées », afin de dénoncer les décisions du gouvernement libéral, de la modulation des tarifs en passant par le report de développement de places.

Le président-directeur général de l'AQCPE, Louis Sénécal, s'est arrêté à Sherbrooke une deuxième fois en quelques semaines. M. Sénécal a de nouveau dénoncé la modulation des tarifs annoncée par le gouvernement, alors que le premier ministre Philippe Couillard a déjà mentionné qu'il ne voulait pas de « choc tarifaire ».

« L'impact va être grand pour la classe moyenne », déplore M. Sénécal.Il estime que le gouvernement est en train de démanteler le réseau des CPE, au profit des garderies privées. « Et ce, sans égard au fait que des comités consultatifs ont été formés pour l'attribution des places. »

Or, alors que Québec semble vouloir miser sur le développement des garderies privées, une étude de l'UQAM a montré que les enfants provenant d'un milieu défavorisé qui ont fréquenté un CPE sont moins vulnérables une fois à la maternelle, nous apprenait Le Devoir cette semaine.Le président de l'AQCPE en appelle à la mobilisation de la population.

« Les étudiants ont fait la démonstration en 2012 qu'ils peuvent se tenir. Ils ne sont pas faits écoeurer cette année, tant mieux pour eux! (...) Maintenant, ça vous appartient. Il faut s'attaquer au caucus, ce caucus est fragile; déjà il y a des signaux... Il faut frapper sur les députés libéraux pour influencer le gouvernement », a-t-il mentionné en faisant allusion au printemps érable et à la volte-face des libéraux en matière d'augmentation des droits de scolarité.

Du 15 au 19 décembre, les citoyens estriens sont invités à se rassembler tous les jours entre 16 h et 18 h aux abords du bureau de circonscription du député de Sherbrooke Luc Fortin. Puis, à compter du 5 janvier, ils seront invités à se rendre au bureau de M. Fortin tous les lundis, toujours entre 16 h et 18 h.

Le 9 novembre dernier, 50 000 personnes se sont rassemblées dans la province afin de montrer leur mécontentement face aux décisions des libéraux. Environ 75 000 personnes ont signé la pétition de l'AQCPE.

« Les 75 000 personnes devraient prendre chaque jour une minute pour appeler au bureau du député. Chaque semaine, elles devraient prendre le temps d'envoyer un courriel à un député libéral. »

Les gens sont aussi conviés à envoyer des cartes de voeux aux élus libéraux. 

Partager

À lire aussi

  • L'AQCPE appelle à la mobilisation

    Actualités

    L'AQCPE appelle à la mobilisation

    Le 23 octobre dernier, l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) amorçait à Trois-Rivières une tournée provinciale de... »

  • Des centaines de familles manifestent

    Actualités

    Des centaines de familles manifestent

    Des centaines de familles de la région ont joint leur voix à celles de milliers d'autres à travers le Québec, hier, pour dénoncer une hausse... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer