Québec doit investir en éducation, implore la rectrice de l'UdeS

Luce Samoisette... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Luce Samoisette

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La rectrice de l'Université de Sherbrooke Luce Samoisette demande au gouvernement de prendre des engagements fermes de réinvestissement à compter de 2016-2017.

Non seulement Québec doit réitérer son appui à l'éducation supérieure, mais il doit aussi présenter « rapidement sa vision de l'enseignement et de la recherche universitaire au Québec », fait valoir Mme Samoisette.

La rectrice de l'UdeS a envoyé un message mercredi matin à la communauté universitaire, dans lequel elle exhorte le gouvernement à réinvestir en éducation dès 2016.

« L'importance de l'éducation est au coeur de mon engagement comme rectrice de l'UdeS. Depuis mon entrée en fonction il y a plus de cinq ans, j'exhorte les gouvernements du Québec d'en faire une priorité nationale. Il nous faut des cibles audacieuses en matière de diplomation et de réussite. L'éducation est un investissement dans la plus grande richesse du Québec : les hommes et les femmes qui façonneront son avenir. Toutes les sociétés développées misent sur l'enseignement supérieur et la recherche pour assurer leur développement social, culturel et économique. Le Québec n'a pas les moyens de faire autrement », écrit Mme Samoisette.

L'UdeS n'a pas terminé de trouver où couper en 2014-2015 qu'elle sait déjà qu'elle devra composer avec un manque à gagner de l'ordre de 22,5 M $ en 2015-2016. Il n'est pas exclu que ce montant soit revu avec le dépôt du prochain budget provincial.

Selon la dirigeante de l'UdeS, les vagues de compressions qui se sont succédé dans les établissements universitaires de la province totalisent plus de 300 millions de dollars pour l'année en cours et plus d'un demi-milliard pour les trois dernières années. « Les établissements universitaires perdent actuellement leur capacité d'assumer leur mandat. »

Les employés de l'UdeS se mobilisent, cette semaine, afin de dénoncer les compressions budgétaires: une manifestation est prévue sur l'heure du dîner jeudi à partir de la faculté d'éducation. Le personnel du Cégep de Sherbrooke et ses étudiants doivent aussi manifester jeudi matin.

Bon nombres d'Estriens prendront part à la manifestation organisée à Montréal samedi pour dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer