Le milieu de l'éducation se mobilise contre l'austérité

Plusieurs activités d'information et de mobilisation s'organisent, la semaine... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Plusieurs activités d'information et de mobilisation s'organisent, la semaine prochaine, afin de dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement Couillard et les coupes qui s'abattent dans le milieu de l'éducation.

Une manifestation aura lieu sur l'heure du midi jeudi prochain à partir de la faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke : tous les membres de la communauté universitaire seront appelés à participer. Deux rencontres portant sur les compressions auront aussi lieu sur la colline universitaire. L'une, prévue mercredi, s'intéressera aux impacts des compressions à l'UdeS, et l'autre, le lendemain, se penchera plus précisément sur les conséquences des efforts de rationalisation sur le réseau universitaire, sous forme de table ronde.

Ces activités sont organisées par les différentes associations et syndicats de l'UdeS.

Par ailleurs, une manifestation est aussi prévue entre 8 h 15 et 8 h 45 devant le Cégep de Sherbrooke jeudi matin, sous le thème «Non à la démolition du Cégep de Sherbrooke». Le Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS) avait fait savoir son intention de se regrouper avec les autres instances syndicales de l'établissement et les étudiants, à la suite de l'annonce des dernières compressions.

Des gens de la région participeront également à une manifestation contre les politiques d'austérité du gouvernement libéral samedi prochain. Des transports en autobus sont organisés (à partir du campus de l'UdeS notamment) pour les gens qui veulent prendre part au rassemblement qui aura lieu à Montréal. Un autre rassemblement est aussi prévu à Québec.

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement a annoncé des compressions dans plusieurs secteurs, dont le monde de l'éducation. L'Université de Sherbrooke s'attend à faire face à un manque à gagner de l'ordre de 22,5 M $ en 2015-2016, sans compter les coupes de quelque 19 M $ qui se sont abattues après le dépôt de son budget cette année.

Le Cégep doit pour sa part composer avec une sixième vague de coupes en quatre ans. Le réseau des CPE est lui-même ébranlé par des efforts exigés par Québec, et le réseau de la santé doit aussi composer avec une importante réforme, notamment avec la disparition annoncée des agences de la santé et des services sociaux... entre autres. La disparition des CLD (centres locaux de développement) et des CRE (conférences régionales des élus) a aussi été annoncée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer