Nicole Bergeron: «C'est oui ou non» à la réforme de la gouvernance?

Nicole Bergeron s'adressant au maire Bernard Sévigny.... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Nicole Bergeron s'adressant au maire Bernard Sévigny.

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(SHERBROOKE) La conseillère Nicole Bergeron demande au conseil municipal de poser un geste concret et de faire une demande officielle au ministre des Affaires municipales Pierre Moreau afin d'obtenir une réponse en ce qui a trait à la réforme de la gouvernance.

«C'est oui ou c'est non, mais peut-on avoir une réponse en bonne et due forme?», a questionné Mme Bergeron lors de la période de commentaires de la séance du conseil de lundi.

«Ça fait déjà 10 à 11 mois que nous avons envoyé la demande. Il me semble qu'on serait en droit d'avoir une réponse. Ce que je demande au conseil, c'est de poser un geste concret, d'être pro-actif, en faisant une demande formelle au ministre. Je réclame que le ministre se prononce sur comment il souhaite le faire et quand il compte le faire. Je veux bien comprendre qu'il y a des discussions en cours, mais je veux un commitment, surtout pour les gens comme moi, qui ne font pas partie des discussions», a affirmé la conseillère de l'arrondissement de Brompton, en soulignant ne pas comprendre pourquoi elle est la seule à vouloir une réponse.

Suivi serré auprès du ministre

Le maire de Sherbrooke s'est défendu de ne pas être pro-actif dans ce dossier. «Il y a un suivi serré qui se fait auprès du ministère des Affaires municipales, donc auprès du ministre Moreau sur l'acceptation ou non du projet de réforme adopté au mois de mars dernier. Maintenant, le gouvernement va décider de quelle façon il va procéder. Est-ce que ça va se faire dans le cadre d'une loi omnibus, un projet de loi privé ou public? Ça, ça appartient au ministre.

«Mais c'est clair que le ministre est au courant de nos préoccupations et qu'il est au courant également de la mise en oeuvre de la réforme. On a besoin d'une orientation politique avant de mettre en oeuvre la réforme pour 2015», a déclaré Bernard Sévigny.

Selon M. Sévigny, le ministre Moreau devrait donner une réponse à la Ville de Sherbrooke avant le 5 décembre, soit la fin de la session parlementaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer