La Ville manque de «trousse 72 heures»

La «trousse 72 heures» peut être utile en... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

La «trousse 72 heures» peut être utile en cas d'événements majeurs comme une tempête de vwerglas.

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke a vendu une centaine de «trousses 72 heures» à utiliser en cas d'événements majeurs et en manque.

Disponible depuis le 23 septembre, elle est disponible à la bibliothèque municipale Éva‑Senécal, au quartier général du Service de police de Sherbrooke et au Service des communications, situé à l'hôtel de ville.

Mais les gens intéressés à se procurer la trousse, au coût de 45 $, doivent donner leur nom, en personne ou par téléphone, à leur bureau d'arrondissement afin de la recevoir dans les prochaines semaines.

«Avec la forte demande et la rupture de stock actuelle à la Croix-Rouge, la Ville avisera ses clients dès la réception des nouvelles trousses, afin qu'ils en prennent possession», note un communiqué de presse.

Cette trousse peut s'avérer utile lors d'événements majeurs comme une inondation, une panne de courant ou une tempête violente. Elle contient, entre autres, un ensemble de premiers soins, une lampe de poche, une radio à manivelle, des masques anti‑poussière, un bâton lumineux, un récipient à eau de 20 litres repliable et des comprimés de purification d'eau.

Ces articles peuvent contribuer à la subsistance pendant les trois premiers jours d'une situation d'urgence, mentionne le communiqué de presse.

Pour en connaître davantage au sujet et se préparer à une situation d'urgence, on peut visiter le sherbrooke.ca/securitecivile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer