Des vêtements chauds pour une centaine de petits Sherbrookois

Aller jouer dehors. Glisser dans la neige. Faire des bonhommes de neige. Tout... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Aller jouer dehors. Glisser dans la neige. Faire des bonhommes de neige. Tout simplement attendre l'autobus sur le coin de la rue et allez prendre de l'air à la récréation. Voilà des activités normales pour des enfants - des gestes quotidiens qui peuvent toutefois se transformer en cauchemar quand on n'a que des souliers aux pieds ou que le manteau n'est pas suffisamment chaud pour nous empêcher de frissonner.

Carlos Bélisle, président des Magasins CPC, Linda Pagé,... (La Tribune, Marie-Christine Bouchard) - image 1.0

Agrandir

Carlos Bélisle, président des Magasins CPC, Linda Pagé, directrice de l'école primaire Marie-Reine et coordonnatrice de l'activité au sein de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, ainsi qu'Alphonse Fabi, président de la Fondation de la Fête du lac des nations pour l'enfance, étaient présents aux Magasins CPC hier afin d'assister à un essayage des plus spectaculaires: 100 enfants du primaire ont eu la chance de se procurer un habit de neige, parés à attaquer l'hiver avec bonheur et surtout, bien au chaud.

La Tribune, Marie-Christine Bouchard

Une centaine de petits Sherbrookois auront le bonheur d'être bien équipés pour combattre le froid grâce à une initiative de la Fondation de la Fête du lac des nations pour l'enfance. Pour une 9e année, la Fondation s'est associée aux Magasins CPC pour offrir des habits de neige et tous les accessoires à 100 enfants identifiés par la direction de leurs écoles comme étant à risque de passer l'hiver sans le strict nécessaire.

L'émotion était palpable mardi aux Magasins CPC, où ces dizaines d'enfants sont débarqués, très excités, pour aller essayer et choisir leur habit de neige.

Parmi eux se trouvait une petite fille qui, du haut de ses cinq ans et avec son plus beau sourire, regardait d'un air intrigué les manteaux suspendus près d'elle. « Lequel as-tu envie d'avoir? Lequel aimes-tu le plus? » lui a demandé son accompagnatrice.

La petite, qui ne parle pas encore français puisqu'elle est récemment arrivée du Népal, a tout de même compris le sens des paroles et a aussitôt pointé un manteau rose tout coloré. Quand on lui offert d'enfiler le manteau pour l'essayer, son visage s'est éclairé. Le manteau lui allait, et, encore mieux, le manteau lui plaisait.

« Elle n'a pas encore connu l'hiver, elle est arrivée depuis peu de temps à Sherbrooke. Je suis contente de savoir qu'elle sera au chaud », a lancé son accompagnatrice.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer