Le projet d'incubateur d'entreprises soulève encore des questions

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le projet d'incubateur d'entreprises piloté par Sherbrooke Innopole, en collaboration avec la Ville de Sherbrooke, continue de soulever des questions. En séance du conseil municipal, il avait été évoqué que la Ville renonçait à des économies en ne transférant pas certains de ses services dans les locaux vacants de l'ancien poste de police au 400 rue Marquette.

Il semble en effet qu'il ait été question, en début d'année, de rénover l'établissement laissé vacant pour y transférer le service des technologies de l'information de la Ville, actuellement situé au 145 rue Wellington Nord. Un jeu de domino aurait permis de libérer des locaux que la Ville loue et de générer des économies qui auraient pu atteindre 100 000 $ selon la conseillère Hélène Dauphinais.

Le conseiller et président du comité exécutif Serge Paquin précise que le service des sports est déjà établi au 400 rue Marquette et y demeurera. «Il a été question d'y ajouter d'autres services, mais c'était encore à l'étape exploratoire. On faisait référence au bail de la division de l'évaluation, qui été logée sur la rue Dufferin. De toute façon, je pense que c'est un faux débat. Si l'incubateur avait logé ailleurs, il aurait fallu défrayer le coût du loyer. Il est important que les locaux de la Ville soient pleinement utilisés.»

En séance du conseil municipal, le maire Bernard Sévigny avait évoqué des pertes potentielles si les locaux n'étaient pas occupés, puisqu'il faudrait tout de même entretenir le bâtiment. Il semble toutefois que les élus avaient discuté à huis clos d'une façon d'occuper ces locaux...

Vérification faite, la Ville ne dispose pas d'une liste de bâtiments lui appartenant qui seraient inoccupés...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer