Une marche pour dénoncer les actes radicaux

Les militaires Nathan Cirillo et Patrice Vincent ont... (Photo PC)

Agrandir

Les militaires Nathan Cirillo et Patrice Vincent ont été tué la semaine dernière. Une vigile a eu lieu en leur honneur mardi à Montréal.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Une semaine après les événements tragiques survenu à Ottawa et Saint-Jean-sur-Richelieu et alors que des atrocités sont commises ailleurs dans le monde par des groupes radicaux, plusieurs croient qu'il est temps de poser un geste de solidarité.

L'Institut du monde arabe et musulman de l'Estrie, en collaboration avec Pas en mon nom Sherbrooke, organise une marche pour la paix visant à dénoncer la violence et l'intolérance.

L'événement aura lieu samedi à 14h. Les marcheurs se réuniront au Marché de la gare pour ensuite se rendre au parc Jacques-Cartier par les rues Belvédère et King Ouest.

La manifestation pacifique dénoncera «les actes inhumains et inacceptables des individus et groupuscules extrémistes» comme l'État islamiste et Boko Harem et de donner la véritable image de l'islam, disent les organisateurs.

La semaine dernière, des attaques ont fauché la vie de deux soldats en plein jour, à Ottawa et à Saint-Jean-sur-Richelieu. Des informations troublantes concernant les activités des membres des groupes État islamiste et Boko Harem nous proviennent constamment de l'étranger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer