La route vers le sommet

C'est au «sommet de la ville», sur le... (La Tribune, Camille Dauphinais-Pelletier)

Agrandir

C'est au «sommet de la ville», sur le toit de l'immeuble abritant les bureaux de Deloitte, que s'est tenu hier soir un cocktail pour célébrer le projet Femmes aux sommets. Trois personnalités féminines ayant marqué la politique québécoise au cours des dernières années y étaient notamment; il s'agit de la députée Karine Vallières, de la marraine d'honneur de l'événement et ancienne ministre Monique Gagnon-Tremblay et de la ministre de l'Immigration Kathleen Weil.

La Tribune, Camille Dauphinais-Pelletier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) «Tout est possible. Et pour arriver au sommet, il faut commencer au tout début.»

Monique Gagnon-Tremblay s'est adressée vendredi aux femmes réunies à Sherbrooke pour célébrer le projet de marrainage Femmes aux sommets, mené par Actions interculturelles de développement et d'éducation (AIDE). Travailler fort pour atteindre un sommet, c'est quelque chose que la femme politique, qui agissait à titre de marraine d'honneur pour l'événement, connaît bien.

Elle a d'ailleurs raconté son histoire aux participantes du projet : ses débuts comme secrétaire judiciaire, son retour à l'université à 29 ans, l'ouverture de son propre cabinet de notaire à Ascot Corner, son élection comme conseillère municipale puis comme députée et présidente du Conseil du trésor ainsi que les nombreux postes de ministre qu'elle a occupés.

«Vous allez pouvoir réaliser tous vos rêves en mettant l'énergie et la volonté nécessaires», a-t-elle affirmé aux femmes réunies.

La députée de Richmond Karine Vallières a profité de l'occasion pour se remémorer son passage auprès de Mme Gagnon-Tremblay comme attachée de presse. «Il faut mentionner la place que Monique Gagnon-Tremblay a laissée aux jeunes dans sa carrière pour qu'on puisse apprendre aussi», dit celle qui affirme avoir acquis son sens de l'organisation au contact de l'ex-ministre. Le mentorat est d'ailleurs l'un des points phares du projet Femmes aux sommets.

La ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, était de passage à Sherbrooke pour l'occasion et a souligné l'importance de profiter de la richesse qu'apporte la diversité. «Votre rôle de femme d'action et de décision influence sans aucun doute les femmes d'ailleurs», a-t-elle dit aux participantes.

«Les femmes qui viennent enrichir la société ont besoin de notre soutien, c'est sûr.»

Offert à Sherbrooke, Drummondville et Victoriaville, Femmes aux sommets compte 30 marraines oeuvrant dans divers domaines. Ces femmes ont fait découvrir les milieux décisionnels à 84 participantes au cours des trois dernières années. Celles-ci ont été regroupées pour un jumelage interculturel et ont pu assister à une vingtaine de formations sur des sujets variés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer