Pour que les enfants soient tous égaux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Le Fonds du sport et du loisir tiendra prochainement son 17e coquetel sous la présidence d'honneur de Sébastien Morin, vice-président d'Immex Société Immobilière.

L'an dernier, le Fonds du sport et du loisir a distribué plus de 43 000 $ à des jeunes issus de familles défavorisées. Ainsi, les coûts d'inscription de 350 enfants et adolescents ont été défrayés afin qu'ils puissent pratiquer leur sport ou leur loisir préféré.

« On se fait un devoir de ne jamais refuser une demande. On se doit de parler de l'existence du Fonds, non seulement pour amasser des sous, mais aussi pour que tous les jeunes intéressés sachent qu'ils peuvent faire une demande. Ainsi, l'instant d'un entraînement ou d'une activité, avec leur uniforme de sport ou de scout, tous les enfants sont égaux », relate le président du Fonds du sport et du loisir, Éric Bergeron.

Un invité spécial participera au coquetel. L'ex-champion du monde de boxe et homme d'affaires magogois Éric Lucas a accepté de venir parler de son expérience dans une formule interactive inspirée de l'émission sportive L'antichambre.

« C'est le genre de fonds dont on aurait eu besoin lorsque j'étais jeune. Je ne viens pas d'un milieu favorisé, mais j'ai été chanceux, ma mère m'inscrivait quand même aux sports. C'est important parce que c'est le sport qui a fait en sorte que j'ai réussi à me faire une vie. Le sport m'a tenu et m'a amené quelque part», témoigne l'ancien boxeur.

Le président d'honneur n'a pas grandi dans les mêmes circonstances, mais partage la vision d'Éric Lucas en ce qui concerne les bienfaits du sport et des loisirs.

« J'ai été chanceux, car mes parents avaient les moyens de me permettre de faire du sport, mais ils m'ont inculqué de bonnes valeurs qui font en sorte que je souhaite donner la même chance à d'autres. Je trouve que la cause est belle, car les jeunes n'ont rien à débourser et l'organisation n'a aucuns frais de gestion, donc tout l'argent leur est destiné », soutient M. Morin.

Des fonds distribués, environ 80 % sont affectés à des inscriptions sportives. Soccer, hockey mineur, patinage artistique et gymnastique sont les sports les plus populaires. Du côté des loisirs, le scoutisme et le théâtre ont la cote.

Le coquetel aura lieu le 6 novembre au Théâtre Granada de 17 h à 20 h. Les billets sont en vente au coût de 70 $. Pour plus de détails ou pour vous procurer un billet, contactez Éric Bergeron au 819 570-1951.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer