Le SPS garde son niveau d'alerte élevé

Même si le calme est revenu à Ottawa, le Service de police de Sherbrooke (SPS)... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même si le calme est revenu à Ottawa, le Service de police de Sherbrooke (SPS) garde son niveau d'alerte élevé.

Martin Carrier, porte-parole du SPS, confirme que les policiers gardent leur attention autour des immeubles publics et des symboles militaires en ville. «Nous demeurons à l'affut de la moindre information», assure-t-il.

M. Carrier refuse d'identifier les immeubles et infrastructures qui sont surveillés plus étroitement par les patrouilleurs.

Il ne peut dire non plus quand on reviendra au niveau normal.

On compte à Sherbrooke deux manèges militaires ainsi que des immeubles du gouvernement fédéral.

La vie a repris son cours à Ottawa jeudi matin, même si la capitale fédérale demeure ébranlée, au lendemain d'une attaque ayant fait deux décès, dont un tireur fou.

Jeudi matin, la police d'Halifax a arrêté un homme à la suite d'un appel signalant un individu armé.

De plus, une arrestation musclée a eu lieu devant les caméras près du Cénotaphe, au centre-ville d'Ottawa où venait tout juste de se rendre le premier ministre Stephen Harper pour se recueillir. L'homme aurait crié des paroles agressives.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer