Une citoyenne de Brompton a appelé au bureau du ministre Moreau

Où en est le projet de réforme de la gouvernance de l'administration du maire... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Où en est le projet de réforme de la gouvernance de l'administration du maire Bernard Sévigny? À quel moment le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau devrait-il se prononcer sur la réduction du nombre d'élus et d'arrondissements? La citoyenne Lyne Moreau, qui a milité contre la perte du statut d'arrondissement du secteur Brompton, a posé des questions au conseil municipal lundi.

Rappelons que les élus ont adopté le 3 mars un projet de réforme faisant passer de 19 à 14 le nombre de conseillers et de six à quatre le nombre d'arrondissements.

« Je me souviens d'avoir entendu que le dossier avait été envoyé au ministère et depuis ce temps-là, pas de nouvelles. J'ai voulu savoir où on en était, alors j'ai téléphoné au cabinet du ministre Moreau. J'ai été surprise d'apprendre qu'il n'avait rien reçu de la Ville de Sherbrooke au sujet de la gouvernance. Si c'était si urgent de voter là-dessus, j'ose croire que le dossier ne traîne pas quelque part à l'hôtel de ville à l'heure actuelle », a commenté Mme Moreau.

Elle a donc cherché à savoir qui avait envoyé les documents au ministère, qui assurait le suivi et quand le dossier avait été acheminé.

« J'ai été surprise de l'intervention de Mme Moreau. C'est sûr que les citoyens me questionnent. Où en est-on avec le dossier de la réforme? Je réponds toujours que nous attendons la réponse du ministère. Mais j'aimerais M. le Maire que vous adressiez un suivi particulier par rapport à ce dossier parce qu'avec l'épée de Damoclès qui est sur la tête de l'arrondissement de Brompton, on aimerait une réponse d'ici le mois de décembre » a réagi la conseillère de l'arrondissement de Brompton Nicole Bergeron.

« Il y a un lien à faire nécessairement avec le centre communautaire, avec ou sans le bureau d'arrondissement. On va faire ce qu'on a toujours fait, on va recevoir le verdict et comme conseil municipal, nous devrons l'accepter. Vous devez voir le ministre Moreau assez régulièrement pour d'autres dossiers qui nous préoccupent. Je pense que ce dossier devrait mériter une attention particulière », a ajouté Mme Bergeron à l'intention du maire.

Celui-ci a répondu que les documents concernant la réforme avaient été envoyés au ministre des Affaires municipales, quelques jours après le vote du conseil, avant les élections provinciales. Le ministre était alors Sylvain Gaudreault. « Normalement, dans le processus parlementaire, les projets municipaux sont souvent intégrés dans des projets de loi omnibus qui sont généralement adoptés en juin ou en décembre. Nous avons soumis le projet de manière à ce qu'il soit traité au mois de juin. Le dossier est toujours au ministère. Nous nous attendons à ce qu'il soit adopté dans le projet de loi omnibus de décembre », a commenté Bernard Sévigny.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer