Le party s'est poursuivi dans le quartier universitaire, déplore Rouleau

Une fête de la rentrée a été tenue... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Une fête de la rentrée a été tenue au Centre de foires vendredi soir.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) À la suite d'une présentation lundi au conseil municipal d'un citoyen du quartier de l'Université excédé par le bruit et le comportement des fêtards dans les rues résidentielles, le conseiller Jean-François Rouleau a une fois de plus dénoncé l'inaction de l'Université de Sherbrooke. Il a aussi affirmé que le party tenu au Centre de foires vendredi soir s'est poursuivi dans son quartier, où du vandalisme a été observé.

 Jean-François Rouleau... (Archives La Tribune, Maxime Picard) - image 1.0

Agrandir

 Jean-François Rouleau

Archives La Tribune, Maxime Picard

« Après le party vendredi soir, quelques dizaines d'autobus du privé ont laissé les étudiants dans le quartier de l'Université entre 2 h 30 et 4 h du matin. Je ne sais pas combien de plaintes nous avons reçues, mais ç'a brassé dans la cabane. Il y a eu beaucoup de vandalisme. On parle de pancartes renversées. Un citoyen s'est levé durant la nuit sur la rue Prunier. Il est allé préserver des résidences et les équipements pour les travaux de la Ville qui s'amorcent aujourd'hui (lundi). À 7 h samedi matin, j'étais dans la rue avec nos fonctionnaires pour ramasser », a décrié M. Rouleau.

Le citoyen en question est le conjoint de Mélanie Darby. « Les étudiants ont lancé une borne orange et blanche sur une voiture. Ils ont aussi fait rouler un tuyau qui avait été apporté pour des travaux d'aqueduc jusqu'en bas de la rue. J'ai appelé deux fois la police, mais on m'a dit que les policiers étaient débordés. Ils ne sont jamais venus sur ma rue. Une quinzaine de maisons ont été vandalisées », raconte Mme Darby.

Réveillée vers 2 h 30, la citoyenne n'a regagné son lit que vers 5 h du matin. Toutes les semaines il y a quelque chose. Mon voisin a même dû enchaîner sa balançoire parce qu'il la retrouvait sur un autre terrain. »

Jean-François Rouleau s'en est pris directement au vice-recteur adjoint au cabinet de la rectrice de l'Université de Sherbrooke, Jacques Viens, à qui il reproche de ne pas avoir été présent à la dernière rencontre du comité étudiant-citoyen. « Je trouve désolante l'attitude de M. Viens qui a décidé de ne plus me parler et de me dire que j'errais dans mes propos. Ce soir (lundi), vous avez une démonstration de chauffeurs et de citoyens qui sont préoccupés. Si on exagère, M. Viens, c'est qu'il y a un problème. J'en conviens ce n'est pas sur le territoire de l'Université. Je m'excuse, mais l'image est importante pour nous. »

Jacques Viens indique pour sa part que l'Université de Sherbrooke est présente à toutes les tables de concertation, avec le Service de police de Sherbrooke (SPS), le service des communications de la Ville et le comité étudiant-citoyen. « C'était la première fois en cinq ans que je m'absentais d'une rencontre du comité étudiant-citoyen mais je m'étais assuré que mes collègues étaient présents pour me faire un rapport. L'Université ne se défile pas. La situation nous préoccupe. Nous aurons une rencontre demain (aujourd'hui) avec le SPS.

« Nous n'avons pas de recette magique, mais nous travaillons pour trouver quelque chose. Un protocole pour encadrer les fêtes étudiantes entrera bientôt en vigueur. Nous travaillons aussi à la prévention. Nous avons par exemple devancé la fin des activités avec alcool cet automne pour voir si cette mesure permet de limiter la consommation d'alcool. Les membres de la haute direction travaillent sérieusement sur le dossier. Il est triste qu'une minorité entache la réputation des étudiants, qui ont une présence très intéressante à Sherbrooke. »

Le président du comité exécutif, Serge Paquin, a par ailleurs laissé savoir que des mises en demeure avaient été acheminées aux propriétaires des maisons de chambres qui posent un problème.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer