Un changement de zonage fait jaser à Lennoxville

Un changement de zonage fait jaser dans l'arrondissement de Lennoxville depuis... (Photo site internet Serres Neville)

Agrandir

Photo site internet Serres Neville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un changement de zonage fait jaser dans l'arrondissement de Lennoxville depuis quelques semaines. Il vise à permettre à la direction du supermarché Provigo d'offrir un véritable centre de jardin durant la saison chaude.

Il y a une certaine opposition au projet, des gens qui pourraient ultimement forcer la tenue d'un référendum si la Ville de Sherbrooke tient à ce changement de zonage.

«Provigo vend depuis longtemps des plants à l'extérieur du magasin», explique le conseiller David Price. Mais le magasin ne peut vendre à l'extérieur ce qu'il ne peut vendre à l'intérieur. Ça posait un problème avec des choses comme le fumier et les arbustes.»

«En 2013, il y a eu une plainte. La direction du magasin a donc fait une demande pour un changement de zonage. Le processus suit son cours.»

«Lorsque nous n'avions pas d'argent, nous avons été repoussés hors de la ville à cause des changements au zonage.»

On a tenu une rencontre d'information la semaine dernière. On pourrait tenir un registre à l'hôtel de ville de Sherbrooke à la mi-octobre, ajoute le président de l'arrondissement. Si cinq personnes de la zone visée se rendent signer le registre, on devra tenir un référendum pour changer le zonage.

«Ça sera au conseil de ville de décider s'il y aura un référendum ou non», dit M. Price.

«Le problème, c'est que plusieurs citoyens veulent garder le centre de jardin au Provigo, parce que c'est pratique.»

«Mais ceux-là ne peuvent rien faire. C'est juste ceux qui n'en veulent pas qui peuvent faire quelque chose, comme aller signer à l'ouverture du registre», note le conseiller, en admettant que le nombre de cinq signatures sera relativement facile à atteindre.

Mémoire longue

L'homme d'affaires Chuck Neville a la mémoire longue et ne l'a pas trouvé très drôle. Il y a 24 ans, la survie de son commerce, Les Serres Neville, était menacée. «En avril 1990, la Ville de Lennoxville a décidé de ne plus nous laisser installer notre centre de jardin temporaire sur un terrain entre l'église Pentecôte et le restaurant Shalimar. Pendant les dix années précédentes, nous nous étions toujours installés sur ce site pour vendre les plantes que nous faisions pousser dans nos propres serres situées à dix kilomètres de là, dans le Canton d'Eaton.»

«Ils nous ont dit que la Ville avait changé le zonage et que nous n'étions plus dans la bonne zone pour opérer un centre de jardin. La bonne zone pour les centres de jardin avait été repoussée aux bordures de la ville. Nous étions en avril. Nos plantes étaient déjà poussées et prêtes pour la vente. Il semblait que nous n'aurions nulle part où les vendre : un désastre. Nous avons été forcés d'acheter le terrain et de construire une bâtisse permanente, actions qui nous ont permis de rester en business.»

M. Neville, qui n'est pas la personne qui a déposé une plainte contre les activités extérieures de Provigo, se désole de voir que l'administration municipale pourrait encore une fois permettre un dézonage qui nuirait à son commerce situé sur la rue Wellington Sud, à l'entrée de l'arrondissement. «Maintenant Sherbrooke veut encore changer le zonage pour permettre à Provigo Lennoxville de faire un centre de jardin qui opérerait entre le 15 avril et le 15 juillet. Lorsque nous n'avions pas d'argent, nous avons été repoussés hors de la ville à cause des changements au zonage. Maintenant quelqu'un qui a de l'argent a le pouvoir de renverser ce changement au zonage. Qui sera le gagnant et qui le perdant dans tout ça? Et pourquoi?»

«En bref, ma femme Cathy et moi demandons aux membres du public de nous soutenir encore une fois comme ils l'ont fait en 1990 et comme ils ont continué de le faire depuis ce temps.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer