Tour du monde à vélo: les Simard traversent en Ontario

La famille Simard a fait parler d'elle depuis son départ.... (Photo fournie)

Agrandir

La famille Simard a fait parler d'elle depuis son départ. Elle a réalisé plusieurs entrevues. Sur cette photo, le groupe est en studio au FM 93, à Québec.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) En partant pour un tour du monde à vélo, la famille Simard voulait découvrir d'autres horizons, mais aussi aller à la rencontre des gens. Et c'est ce qu'elle fait en sillonnant le Québec depuis plus de trois semaines : bon nombre de Québécois leur ont ouvert les portes de leur résidence lors de leurs multiples escales. Maintenant, cap sur l'Ontario : la petite famille dormira ce soir chez le maire d'Hawkesbury, qui leur a lancé l'invitation.

Isabelle Bibeau, Guillaume Simard et leurs trois enfants, Laurent, Norah et Béatrice, âgés entre cinq et neuf ans, sont partis le 14 juin dernier de Sherbrooke pour un tour du monde à vélo de trois ans. La Tribune est allée les rencontrer avant le grand départ et donnera de leurs nouvelles au cours de leur aventure.

Le groupe pédale entre 20 et 40 km par jour. « On essaie de rouler entre 25 et 35 kilomètres... Si on fait 20 km, c'est trop facile, 30 ou 35 km, c'est ok. À 40 km, c'est un peu trop... On s'ajuste », commente Isabelle, en soulignant que les plus grandes distances ont été parcourues lorsqu'ils devaient s'arrêter à une destination précise.

Dès la première semaine, la famille s'est délestée d'environ 50 livres de bagages, principalement des items apportés « au cas où », note Isabelle, interviewée par téléphone alors qu'elle et sa famille séjournaient à Lachute chez des amis.

Parmi les choses mises au rancart, des mini-oreillers, deux des quatre paires de chaussures d'Isabelle...

Jusqu'ici, la famille n'a pas beaucoup dormi en tente. « La plupart des gens nous offrent les deux: un bout de terrain pour monter la tente ou de dormir à l'intérieur. »

Sur leur site 10 pieds sur terre, qui porte le nom de leur projet, la famille inscrit à l'avance les endroits où elle prévoit s'arrêter pour dormir. Ceux qui ont envie de partager leur périple peuvent donc communiquer avec eux via leur site. « On fait un peu notre itinéraire en fonction des invitations et pour que ce soit pratique. »

«On n'a pas fait à manger souvent. On n'a pas utilisé nos chaudrons et notre réchaud...»


L'initiative fait jaser dans les médias traditionnels et les médias sociaux. « Les gens sont super contents de nous recevoir. Ils veulent connaître nos aventures. Ils nous invitent à coucher, déjeuner, faire le lavage... » « C'est gênant, dit Isabelle tout en remerciant les gens pour cette hospitalité. On n'a pas fait à manger souvent. On n'a pas utilisé nos chaudrons et notre réchaud... »

Et comment vont les enfants? « Les enfants vont bien. Ils ont eu un petit rhume d'été. Les dodos, c'est un peu difficile », dit-elle en soulignant qu'il faut tenter de trouver une routine à travers un périple qui change complètement les repères. Et puis, il faut apprendre à dormir à l'occasion dans une tente. « C'est un apprentissage. Ça va de mieux en mieux. »

Le site internet, le compte Twitter et la page Facebook des 10 pieds sur terre demandent un peu de temps et de planification. Le couple a vendu sa maison en vue du périple et envisage entre autres de faire du woofing au cours de ce tour du monde. Il a aussi lancé deux autres méthodes de financement : l'achat de chèque-cadeau en ligne et la rédaction d'un journal écrit par Isabelle et ses deux filles. « Ce sont nos aventures, mais romancées. Les filles aimaient mieux changer les noms... C'est fortement inspiré de ce qu'on vit. Le journal va durer quatre mois. Dans quatre mois, on va démarrer le tome 2. » Le journal est envoyé aux gens moyennant des frais de 12 $.

Le groupe doit filer vers Ottawa, Kingston, Niagara Falls en direction de La Nouvelle-Orléans.

Pour suivre leur périple :

http://10piedssurterre.org

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer