L'UdeS fait revivre le quartier Sud version 1921

Rares sont ceux aujourd'hui qui peuvent se vanter d'avoir connu le quartier Sud... (Capture d'écran)

Agrandir

Capture d'écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(sHERBROOKE) Rares sont ceux aujourd'hui qui peuvent se vanter d'avoir connu le quartier Sud des années 1920 à Sherbrooke. L'époque où les animaux se promenaient dans les ruelles du quartier Sud et où les anglophones cohabitaient difficilement avec les francophones est certes maintenant révolue, mais l'Université de Sherbrooke fait revivre ce quartier à travers le site Internet Sherbrooke, histoire et patrimoine.

En 2014, on ne parle à peu près plus du quartier Sud. Bizarrement, il y a l'ouest, l'est, le nord, le centre-ville, mais pas de quartier Sud.

«Pourtant, une grande partie de l'histoire de Sherbrooke se retrouve dans ce quadrilatère!» lance Léon Robichaud.

En fait, où se situe le quartier Sud? Entre la rivière Saint-François à l'est, la rue King Ouest au nord, la rue Belvédère à l'ouest et la voie ferrée au sud.

Les étudiants en histoire de l'UdeS ont ainsi créé des circuits de visites virtuelles qui permettent d'effectuer un tour de ville rapide en consultant des photos historiques, des plans et des données tirées de documents de l'époque.

« Étudier le quartier Sud, c'est étudier les Sherbrookois ordinaires, du journalier au médecin en passant par l'ouvrier du textile et le petit manufacturier, explique le professeur Léon Robichaud, responsable du projet. C'est aussi découvrir la modernité telle qu'elle se définit en 1921. Une modernité dans laquelle se côtoient le chemin de fer, le tramway, l'automobile et le cheval. »

Et grâce aux nouvelles technologies et à l'informatique, les étudiants comme Camille Gauthier ont pu recréer avec une précision exemplaire ce coin de la ville de Sherbrooke.

«Le principal apport du cours Informatique appliquée à l'histoire est d'explorer de nouveaux outils pour élaborer des projets en histoire.»


« Le principal apport du cours Informatique appliquée à l'histoire est d'explorer de nouveaux outils pour élaborer des projets en histoire, raconte l'étudiante de 2e année au baccalauréat. Le domaine de l'informatique est tellement important de nos jours et ce volet doit être intégré dans la formation en général, même si c'est un outil de création qui est assez difficile à maîtriser. »

Pour voyager dans le temps en consultant ce projet, rendez-vous à l'adresse www.patrimoine.espaceweb.usherbrooke.ca/.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer