Fructueux mariage des genres pour Marc Bailey et sa fille Jessica

Le meilleur des mondes entre la peinture et la photographie, Marc Bailey et sa... (Photo courtoisie)

Agrandir

Photo courtoisie

Partager

Sarah Saidi
Sarah Saidi
La Tribune

(SHERBROOKE) Le meilleur des mondes entre la peinture et la photographie, Marc Bailey et sa fille Jessica l'ont trouvé. Leurs photos et peintures numériques ont impressionné les juges de la compétition de la Corporation des maîtres photographes du Québec, qui ont nommé Marc Bailey photographe de l'année en portrait pour une deuxième année consécutive et remis à Jessica le trophée pour la meilleure retouche numérique.

Au-delà de la fierté d'être reconnu par ses pairs pour son talent, Marc Bailey voit aussi cette nomination comme la preuve qu'il « continue de rivaliser avec les plus jeunes et reste dynamique» après 34 ans comme portraitiste. Il souhaite d'ailleurs se surpasser de nouveau l'an prochain.

Ce que M. Bailey nomme la peinture numérique, ou ses « Tableaux Renaissance «, est en fait en une photographie retouchée à l'extrême pour obtenir l'effet d'une peinture. Par la suite, de la vraie peinture est appliquée sur la photo. « Ça permet d'obtenir des visages très réalistes sans que ce soit aussi long qu'en peignant une vraie toile», souligne-t-il.

Parmi les cinq photos de Marc Bailey présentées à la compétition, une seule entrait dans la catégorie des peintures numériques. Intitulée Nous avons hâte de jouer avec toi, la majestueuse toile, qui représente Jessica Bailey et ses enfants, a été créée en 2007 à la demande de la Fondation de l'hôpital Sainte-Justine et se trouve actuellement à l'entrée du pavillon mère-enfant. L'oeuvre a particulièrement retenu l'attention des juges, qui lui ont attribué de nombreuses récompenses, soit le trophée « Portrait de groupe» en plus des rubans « Créativité », « Collection permanente» et « Coup de coeur».

Si la peinture numérique reste un art assez nouveau, l'intérêt du public pour ce genre de photographie aux allures de toile de grand maître va en augmentant. « Nous sommes en train de créer la demande, explique Marc Bailey. Il n'y a aucun spécialiste comme Jessica. Elle est la relève du studio. Notre objectif est de faire seulement des photos en peinture, notamment à partir de photos sentimentales que les gens nous apportent.»

Jessica Bailey, diplômée en arts visuels de l'UQAM, a d'ailleurs reçu le prestigieux titre de retoucheuse agréée par la Corporation des maîtres photographes du Québec.

Une reconnaissance de la SPA

Amoureux des animaux, les Bailey mettent aussi leur art au service de la Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie depuis trois ans en photographiant chiens, chats, lapins ou furets en recherche d'une nouvelle famille. La SPA leur a d'ailleurs récemment remis un certificat de reconnaissance en hommage à leur dévouement pour la cause des animaux. En outre, Marc Bailey contribue à la campagne de financement de la SPA avec l'initiative « Une photo, un don». Les Estriens sont invités à venir faire photographier leur animal de compagnie au coût de 25 $. Ce montant est ensuite remis en totalité à la SPA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer