Un Sherbrookois demande un miracle au saint frère André

Félix Deslauriers Hallée a traversé l'Atlantique pour assister à la... (Agence France-Presse)

Agrandir

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Félix Deslauriers Hallée a traversé l'Atlantique pour assister à la canonisation du religieux québécois afin de demander un miracle à saint frère André.

Félix Deslauriers Hallée... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Félix Deslauriers Hallée

Archives, La Tribune

Le jeune footballeur de 18 ans combat un cancer contre lequel les médecins lui donnent bien peu de chances de sortir vainqueur. En effet, tout juste avant le début du camp d'entraînement des Volontaires du Cécep de Sherbrooke à la fin de l'été, le diagnostic est tombé: son cancer, duquel il était en rémission, a frappé de nouveau. Sournoisement. Et très fort.

«La médecine nous a dit qu'elle avait fait tout ce qu'elle pouvait pour Félix. Dans notre famille, ce n'est pas dans notre nature de rester les bras croisés à ne rien faire, alors on a décidé d'essayer autre chose», raconte son père qui est resté en sol québécois, Benoit Hallée.

Le grand-père maternel de Félix lui a donc offert un billet d'avion pour Rome afin qu'il puisse assister à la canonisation du frère André. Le jeune homme a effectué le voyage en compagnie de sa mère, de sa tante et de l'un de ses cousins.

«Dans la maladie, il y a deux aspects. D'abord, le côté physique. Comme Félix est un athlète d'élite, il n'a jamais renoncé à se battre physiquement. Sauf une fois où on a pensé le perdre, il a toujours été irréprochable sur ce plan-là. Ensuite, il y a le côté plus spirituel, psychologique. À 18 ans, c'est sûr que Félix n'avait pas fait un grand bout de chemin là-dedans encore. Depuis sa rechute, il s'est tourné vers la foi au sens large du terme», lance son père.

Félix s'est donc fait baptiser et confirmer il y a deux mois.

Lui qui n'avait pas la foi catholique jusqu'à récemment, voilà maintenant qu'il croit en Dieu. Et au frère André auquel son grand-père est très attaché.

«Félix allait à Rome pour demander un miracle au frère André...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer