Avancée contre le cancer de la prostate

Le professeur Robert Day et son équipe ont découvert une nouvelle cible... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le professeur Robert Day et son équipe ont découvert une nouvelle cible thérapeutique qui pourrait freiner le développement du cancer de la prostate.

Robert Day... (Photo, site internet UdeS) - image 1.0

Agrandir

Robert Day

Photo, site internet UdeS

Les chercheurs de l'Université de Sherbrooke viennent de recevoir un financement de 696 000 $ du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) pour ce projet.

M. Day et son équipe se sont penchés sur une enzyme, appelée PACE4, qui se retrouve en trop grand nombre dans le corps humain lorsque les hommes sont atteints d'un cancer de la prostate.

Les chercheurs ont développé des inhibiteurs qui touchent ces enzymes.

Le cancer de la prostate est le deuxième en importance en ce qui a trait aux décès liés au cancer chez les hommes.

Les chercheurs ont mené des études en parallèle et ils ont aussi constaté que le même phénomène s'applique aux cancers du poumon et de la peau: l'enzyme PACE4 est surexprimée, c'est-à-dire qu'elle se retrouve en trop grand nombre dans le corps humain. M. Day explique que les cancers diffèrent de l'un à l'autre. «C'est quasiment comme des maladies différentes», fait-il valoir. Toutefois, les chercheurs ont pu remarquer le même mécanisme dans les cancers de la prostate, du poumon et de la peau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer