Des idées plein la tête

Charles Bombardier bouillonne d'idées. Bien souvent, dans le milieu de la... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Hatley) Charles Bombardier bouillonne d'idées. Bien souvent, dans le milieu de la recherche, ces idées sont conservées dans le plus grand secret. L'ingénieur, lui, préfère les éventer aux quatre coins de la planète, question de tester ses concepts. En juin dernier, le petit-fils de l'inventeur J-Armand Bombardier est entré dans un cercle restreint en recevant le prix « The most innovative person in industrial design » lors du 10e Sommet de l'innovation et de l'entrepreneuriat à New York, pour Imaginactive, l'incubateur qu'il a créé.

L'organisme sans but lucratif réunit environ 25 designers de partout dans le monde et vise à faire émerger des idées. Parmi les personnalités qui ont déjà reçu ce prix, on compte notamment l'homme d'affaires Bill Gates.

À 42 ans, le résidant d'Hatley a une feuille de route bien remplie. Il a notamment dirigé d'importants projets de développement dans les années 2000 chez Bombardier Produits récréatifs, devenu BRP, soit le Traxter XL (version utilitaire du quatre-roues), la motoneige Élite et la première moto de BRP, le Spyder, premier véhicule routier.

« Une équipe avait déjà commencé à travailler sur ce projet. Il y avait de gros problèmes financiers, ça coûtait trop cher... Ils m'ont lancé là-dedans, ils m'ont dit : ''On te coupe ton budget en deux, il faut que tu réduises le coût des pièces de machine de 20 %''. J'étais appuyé par une équipe complète, l'équipe m'a suivi. On a reviré au complet le projet de bord », se remémore-t-il. Il a ensuite quitté l'entreprise familiale pour voler de ses propres ailes. Il a notamment été propriétaire d'Évasion Hors piste.

Charles Bombardier, qui a publié quatre ouvrages, mène actuellement des études doctorales en génie mécanique à l'Université de Sherbrooke.

Il collabore au Globe and Mail et signe aussi dans Wired Magazine, une publication de San Francisco.

« Le but, c'est d'influencer des gens pour faire un futur meilleur. »

« Je produis des idées sur une base hebdomadaire ou quasi journalière. Mon objectif, c'est que d'autres personnes les prennent et les développent (...) Ça me permet d'identifier des niches, des produits que les gens aiment plus que d'autres; ça me permet de filtrer et de trouver des produits qui seraient peut-être intéressants à développer. » Au cours des trois dernières années, il a produit 200 concepts qui ont été publiés.

Alors que le milieu de la recherche et de l'industrie peuvent sembler hermétiques, Charles Bombardier croit que le monde est rendu au cycle de « développer ouvertement ».

« Il y a une mouvance depuis quelques années pour le partage des idées, le partage du développement. C'est pour ça qu'on voit apparaître des sites de sociofinancement. Le monde essaie de participer au développement des produits... Avant cela, les compagnies développaient un produit et l'introduisaient au public. Maintenant, les gens aimeraient participer au développement, avoir un mot à dire sur comment ça va être développé. Dans cet ordre d'idée là, ce que j'essaie de faire c'est de sortir des idées et de les développer avec les gens intéressés à me donner des commentaires, à les faire participer au développement et même éventuellement au financement... »

À la faculté de génie de l'UdeS, l'ingénieur bénéficie d'un laboratoire de recherche. Quelle est l'importance des études dans son parcours?

« Je suis rendu au point où il n'y a pas de système qui existe. Ce que je fais, c'est innovateur et ça n'existe pas trop trop. Là, je suis en train de l'encadrer pour pouvoir tester mon hypothèse. Je pense que ce que je fais apporte une valeur ajoutée aux idées et je veux le démontrer avec la recherche.

Repères

Né à Valcourt en 1974;

 Petit-fils de l'inventeur J-Armand Bombardier;

Élu administrateur de l'Ordre des ingénieurs du Québec;

Diplômé de l'ETS et étudiant au doctorat à l'Université de Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer