Donner sans rien attendre

Rester chez lui à ne rien faire, ce n'est clairement pas sa tasse de thé. De ce... (La Tribune, Matthew Vachon)

Agrandir

La Tribune, Matthew Vachon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(East Angus) Rester chez lui à ne rien faire, ce n'est clairement pas sa tasse de thé. De ce fait, pour meubler ses temps libres, Marc Rousseau s'implique dans une kyrielle de causes bénévolement pour faire d'East Angus une ville des plus chaleureuses.

Placé sur l'assurance invalidité à cause de la fibromyalgie, M. Rousseau a tout de même décidé de se lancer avec plaisir dans le bénévolat. « En raison de ma maladie, je suis incapable de travailler. Cependant, je ne veux pas rester chez moi à ne rien faire. Donc, je me suis lancé dans le bénévolat avec le Transport de personnes du Haut-Saint-François il y a 32 ans et ça n'a pas arrêté depuis », avoue le bénévole par excellence d'East Angus.

Le Transport de personnes du Haut-Saint-François est toutefois loin d'être la seule cause où il donne de son temps. M. Rousseau est impliqué dans 31 autres organisations dont les Chevaliers de Colomb en tant que secrétaire financier, le Centre d'action bénévole, le Chaînon de l'amitié d'East Angus ou encore les Résidences du Haut-François, pour ne nommer que celles-ci. Du lot, les Résidences du Haut-Saint-François est certainement l'organisation qui rend l'homme de 52 ans le plus fier. « C'est comme mon bébé celle-là. J'adore ce que j'y fais. Là-bas, je m'occupe des personnes âgées, je sers les repas et je suis président du comité des loisirs. J'ai été placé à cet endroit par le Centre de réadaptation Estrie il y a 10 ans déjà. C'est l'endroit où je mets le plus de temps dans mon bénévolat depuis que j'y suis », a-t-il expliqué avec fierté.

Avec cette panoplie d'organisations dans lesquelles il est impliqué, les moments pour reprendre son souffle sont plus rares, mais cela ne l'empêche pas de vivre sa vie normalement. « Le fait qu'elles ne soient pas toutes en même temps me facilite la tâche. Par exemple, je fais 80 heures par mois aux Résidences, donc ce n'est pas trop prenant », avoue le natif de Weedon.

Donnant donnant

Sans que ce soit un but personnel, M. Rousseau, de par sa grande implication et sa générosité, est sans l'ombre d'un doute devenu quelqu'un de respecté et prisé. « Je sens que les gens apprécient ce que je fais. Aujourd'hui, les habitants d'East Angus me reconnaissent parce que j'ai été impliqué dans plusieurs choses. Ça me rend heureux de me savoir apprécié pour ce que je fais. Et ça m'encourage à continuer », affirme M. Rousseau.

Même s'il aime plutôt donner que recevoir, il confesse que ses activités lui ont donné l'occasion d'acquérir de belles leçons de vie tout au long de son parcours. « Tout ça m'a permis d'apprendre à ne pas s'acharner sur son sort. Dans la vie, il ne faut pas toujours regarder ses petits bobos. J'ai ma pension d'invalidité, mais je ne veux pas rester à la maison à ne rien faire. Ce n'est pas mon style. Par contre, quand j'arrive chez moi le soir, je suis fatigué et avec la fibromyalgie, c'est difficile. Toutefois, je préfère y aller tous les jours malgré mes douleurs. C'est le dépassement de soi d'une certaine manière que j'ai pu apprendre », analyse-t-il.

De plus, tout cet engagement communautaire lui a fait prendre conscience de sa propre valeur. Une chose qui n'a pas toujours été facile. « Lorsque j'étais jeune, j'ai connu l'intimidation à l'école, mais ça n'arrivera plus jamais. C'est pour cette raison que j'ai fait ce cheminement. Ça m'a permis de vivre avec des personnes différentes et d'emprunter un sentier qui fait que je me suis éloigné de ce négativisme. Aujourd'hui, je ne marche plus la tête dans le trottoir parce que j'ai désormais confiance en moi. Tous les organismes dans lesquels je suis impliqué sont reconnaissants du travail que je fais. », assure M. Rousseau.

Repères

  • Natif de Weedon, il a déménagé à East Angus à 18 ans;
  • Il est aujourd'hui âgé de 52 ans;
  • Il est impliqué dans 32 causes différentes;
  • Depuis 10 ans, il est impliqué dans la cause des Résidences du Haut-Saint-François et est devenu le président du comité des loisirs 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer