Un succès plus grand qu'espéré

Lorsqu'il regarde son succès aujourd'hui et le nombre de spectateurs qui se... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Lorsqu'il regarde son succès aujourd'hui et le nombre de spectateurs qui se déplacent pour le voir, Benoit Pinette, alias Tire le coyote, est toujours ému. « Les gens y ont toujours cru plus que moi », explique l'artiste en soulignant l'importance de l'amour du public dans sa carrière.

Aujourd'hui, la musique est omniprésente dans la vie de Tire le coyote, mais lui-même n'aurait pas pensé avoir un tel succès. « J'ai des amis du secondaire qui m'ont vu à la télé et qui étaient surpris d'apprendre que je faisais de la musique aujourd'hui », affirme l'auteur-compositeur-interprète en mentionnant que plus jeune, il était reconnu pour être sportif.

Son intérêt pour la musique s'est développé progressivement à l'adolescence. Sherbrookois d'origine, Benoit Pinette a commencé à gratter quelques notes sur une guitare dès l'âge de 16 ans, mais c'est seulement vers 25 ans qu'il s'est mis à l'écriture de ses propres textes.

Sa carrière de soliste n'était pas un projet à long terme. « Avant, j'avais un groupe, mentionne l'artiste. Tire le coyote, c'était une parenthèse, j'avais accumulé plusieurs compositions plus personnelles que je ne pouvais pas vraiment partager avec les autres. » D'où la naissance du personnage de Tire le coyote avec l'apparition de son premier album démo en 2009.

Être en solo lui aura, entre autres, permis de trouver sa zone de confort. « Le public m'a fait réaliser que moi, tout seul, je pouvais avoir quelque chose à dire, que mes mots valaient l'écoute », affirme Benoit Pinette, en disant que le public qui lui a donné la « tape dans le dos » qui l'a encouragé à persister.

C'est donc en offrant des compositions empreintes de mélancolie que Benoit Pinette a gagné le coeur des Québécois. Sa musique folk s'inspire de ses idoles, Neil Young et Bob Dylan, mais c'est important pour lui de s'approprier et de contextualiser son style aux réalités québécoises. « Quand vient le temps d'écrire mes propres chansons, je ne veux pas imiter. Je veux refléter mon quotidien », affirme Tire le coyote.

Remplis d'émotions, ses textes reflètent de grandes questions existentielles et les relations humaines. « J'aime explorer le contraste de nos émotions, explique le compositeur, ce n'est jamais noir ou blanc, il y a beaucoup de zones grises. » C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on ressent de la crainte dans ses chansons d'amour et de l'espoir dans les chansons tristes.

L'une de ses fiertés dans sa carrière restera d'assumer pleinement ses textes devant un public. « Sur scène, je n'avais pas toujours la confiance de foncer et de trouver l'énergie qui rendrait l'émotion des chansons », explique Benoit Pinette en disant qu'aujourd'hui il y parvient.

« J'ai l'impression que les gens viennent me voir pour les bonnes raisons. Pas parce que c'est cool d'écouter du Tire le coyote, mais bien parce qu'ils apprécient mes textes et ma musique. Ils partagent mes émotions », confie le compositeur, en expliquant qu'il s'estime chanceux d'avoir ce contact privilégié avec le public. Depuis la sortie de son dernier album, Panorma, son succès n'est que grandissant partout au Québec. « C'est flatteur de voir que des gens se déplacent et paient pour venir te voir, ils pourraient choisir n'importe quel autre chanteur », explique l'artiste.

Repères

- Né à Sherbrooke le 30 décembre 1980;

- A étudié au Séminaire de Sherbrooke, où il a joué au football;

- A une formation comme éducateur spécialisé;

- Est père de deux enfants de 4 et 5 ans;

- Était membre du groupe Fonojône avant de devenir Tire le coyote;

- Son album Panorama, paru en janvier 2015, est son quatrième;

- A obtenu trois nominations pour son album Panorama au prochain gala de l'ADISQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer