Bien dans ses espadrilles

Mary-Lou Butterfield est animatrice de vie spirituelle et... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Mary-Lou Butterfield est animatrice de vie spirituelle et engagement communautaire à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) MÉRITE ESTRIEN / Mary-Lou Butterfield est animatrice de vie spirituelle et engagement communautaire à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS). Un titre qui effraie certains, de dire la principale intéressée. Pourtant, ce qu'elle réalise dans le cadre de ses interventions auprès des enfants de la région est tout ce qu'il y a de plus réconfortant.

Dans ses interventions, Mme Butterfield traite de sujets élémentaires au bien-être humain. La confiance, le respect, les relations avec autrui, l'équilibre dans la vie : autant de sujets profonds auxquels les adultes réfléchissent en temps de questionnements, mais qu'en est-il des enfants de deuxième année?

« C'est un plaisir d'aller dans les classes et de voir les jeunes participer et s'impliquer. Ils me disent "Merci, ça me fait du bien quand tu viens''. », répond-elle, plaidant que les enfants ont une sensibilité que beaucoup d'adultes perdent au fil des années.

« La peur d'être soi-même, que beaucoup d'adultes entretiennent, n'arrive pas de nulle part. C'est un personnage qui se construit dès qu'on est jeune et qui se fortifie avec le temps, avance-t-elle. J'ai fait de la toxicomanie avant et j'étais épuisée de contrer des choses, je préférais semer et ouvrir des portes. Je pense qu'on n'a pas toujours besoin d'aller mal pour grandir, on peut s'éviter les chemins ardus. »

C'est donc un travail en amont que réalise chaque jour Mme Butterfield auprès des enfants de six écoles primaires de Sherbrooke. Une sensibilisation qui s'effectue par des projets en lien avec les stades de développement de l'enfance pour que ceux-ci « prennent conscience de ce qu'ils sont et de ce qu'ils peuvent réaliser ».

« On dit souvent de ne pas se comparer aux autres. Je pense que c'est impossible de ne pas le faire, les autres sont nos repères. Il ne faut simplement pas s'empêcher d'être soi-même, mentionne-t-elle. Trop souvent, on a peur de ce que les autres vont penser, peur du résultat, peur d'échouer. Alors, on laisse tomber et on s'éteint par soi-même. »

C'est là que les paroles d'un adulte peuvent faire toute la différence pour un enfant.

« Tous les adultes peuvent être porteurs de quelque chose. Les personnes qui m'ont le plus marqué ne sont pas nécessairement celles que j'ai vues le plus souvent, mais celles qui m'ont parlé au moment où j'étais prête à entendre », résume l'animatrice.

L'affranchissement par le mouvement

Athlète accomplie, c'est dans la course à pied que Mary-Lou

Butterfield a prise ancrage. Une passion qu'elle utilise aujourd'hui pour créer des parallèles signifiants notamment à travers le Relais O2, qui rassemble enseignants, élèves, personnel et parents de la CSRS dans un relais de 55 km.

« La course est un véhicule pour se donner le droit d'être. À travers la course, je peux transmettre mes valeurs et donner la chance aux personnes de découvrir ce qu'ils sont vraiment. C'est le lien parfait avec les idées de persévérance, de discipline, de volonté et d'audace, explique-t-elle. Avec la course, on a un objectif qui est en constante évolution. C'est quand on oublie pourquoi on court que ça commence à aller moins bien, qu'on n'a plus de plaisir. C'est la même chose dans les autres sphères de la vie. »

Le Relais O2 a cela de particulier qu'il unit activité physique et dimension spirituelle. Le dépassement de ses capacités physiques prend alors son sens dans l'affranchissement des peurs qui nous emprisonnent.

« Les participants doivent écrire une peur qu'ils s'engagent à combattre, indique-t-elle. Pour avancer, pour grandir, tu as besoin d'être en mouvement, d'être dans l'action. La course a toujours été là pour moi alors ça a été mon point de départ. Si tu ne fais rien, tu ne peux pas grandir. C'est dans l'action que tu prends confiance. »

C'est aussi dans l'action que Mary-Lou Butterfield se distingue. Son audace et l'énergie avec laquelle elle mène ses projets font d'elle une inspiration pour les adultes et une voix éclairante pour ceux de demain.

Repères

Née le 3 mai 1977

Animatrice de vie spirituelle et engagement communautaire à la CSRS

A couru un demi-marathon en 1 h 23 (2011)

Instigatrice du Relais O2 et du projet « Osez être pour oser devenir »

Fondatrice de Courir pour se découvrir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer