Voyageuse dans le sang

Mercedes Becerra... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Mercedes Becerra

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) À la vue de Mercedes Becerra, la température de la pièce monte immédiatement. Cette Péruvienne aux traits élégants se fait vite remarquer par le grain de sa peau de soleil et son joli accent chantant lorsqu'elle prend la parole. En cette journée grise, on a l'impression que le soleil vient de sortir de sa couverture nuageuse tant elle rayonne.

De Lima au Pérou à Sherbrooke, en Estrie, elle en a parcouru du chemin. Placée devant un futur incertain au Pérou alors que sa mère était encore trop jeune pour prendre ses responsabilités maternelles et par son père absent, néanmoins grand voyageur, elle fut prise sous l'aile de ses grands-parents qui ont trimé dur pour lui payer des études à la hauteur de son audace.

Le tourisme et les voyages sont apparus comme une évidence aux yeux de Mercedes qui s'est lancée dans des études en développement commercial, en langues et en tourisme. Depuis, elle baigne dans le tourbillon des multiples destinations, et aide les gens à se préparer pour le périple de leur vie.

Alors qu'elle voyageait avec une collègue au Machu Picchu, elle a fait la rencontre de son actuel mari, David Martel. Ce n'est que trois ans plus tard qu'elle a mis les pieds au Canada, où elle décida de s'établir définitivement. «J'avais le choix, il m'avait donné cette tranquillité-là», précise Mercedes. «On prend mari, on prend pays», a ajouté, souriante, la belle du Pérou. De leur union sont nées deux filles mi-incas, mi-québécoises. Heureuse d'être mère, elle s'est fait un devoir d'être présente pour ses filles. «Je leur ai transmis tout de moi. Ma culture, ma langue et mes valeurs...», confie-t-elle.

Parmi ces héritages, la vie en communauté, la tolérance et l'écoute ont une place importante. «Mes enfants connaissent les cultures, elles ont appris à apprécier ce qu'elles ont ici en voyant ce qu'elles n'ont pas là-bas», a-t-elle poursuivi. «Quand la vie est très communautaire, la richesse est plus humaine», rappelle celle qui vient du Sud.

Motivée par la nouvelle aventure qui débutait pour elle, Mercedes suivit des cours de français pour d'abord se mettre à l'aise avec la langue de son amoureux. «Je garde toujours mon accent, mais ce sont mes couleurs à moi», a-t-elle dit, heureuse de cette différence.

Puisque les institutions ne reconnaissaient pas ses acquis, elle entreprit de faire une technique en tourisme à Sherbrooke en même temps qu'elle prenait soin de ses deux filles. C'est en 2007 qu'elle fonda son agence Voyage Mercedes afin d'offrir des périples différents et surtout plus humains autour du globe.

Son objectif avec l'agence, c'est de permettre aux gens de voyager tout en étant conscients de l'environnement et en redonnant à la communauté locale. «Les gens qui voyagent avec nous ont vu vraiment la réalité», énonce-t-elle.

Mercedes n'a pas uniquement entrepris de bâtir sa propre entreprise, elle s'est aussi engagée dans sa communauté dans un nombre incalculable d'organismes. «C'est important d'être impliqué, pour avancer ensemble. C'est la meilleure façon d'entrer en contact direct avec les Sherbrookois, pour s'intégrer et comprendre l'autre culture», a souligné la Péruvienne à la crinière noire.

«Ici comme au Pérou, pour chaque rayon de soleil que l'on donne, on en reçoit dix», commente la femme d'affaires pour qui la vie communautaire est aussi très importante. «Je suis une entrepreneure, une femme, une mère et une immigrante. C'est pas toujours facile, mais c'est possible», a-t-elle conclu.

2014 prix «Responsabilité sociale» au Gala Reconnaissance Estrie de la Chambre de commerce de Sherbrooke et la Chambre de commerce régionale de l'Estrie;

2014 certificat honorifique «Marraine pour Femmes aux Sommets» d'Actions interculturelles de développement et d'éducation;

2013 prix « Entrepreneur de l'année» au Gala de la Diversité organisé par Actions interculturelles de développement et d'éducation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer