Un accueil enthousiaste... et quelques bémols

Le lac Mégantic et le parc des Vétérans... (Photo fournie par Un parc, un lac)

Agrandir

Le lac Mégantic et le parc des Vétérans sont des éléments majeurs de la future attraction touristique baptisée pour le moment « Un parc, un lac ».

Photo fournie par Un parc, un lac

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Lac-Mégantic) « Un parc, un lac », a été accueilli avec enthousiame par des membres de la Chambre de commerce de région de Mégantic et des citoyens, jeudi. Beaucoup ont félicité les responsables de ce « projet phare » pour la région du Granit. Des citoyens ont néanmoins émis des craintes, dont le bruit engendré par le futur spectacle et l'accessibilité au parc des Vétérans.

Sans oublier la tragédie du 6 juillet 2013, les responsables ont fait ressortir la volonté d'aller vers l'avant.

« Enfin! Ça fait du bien de voir ça. Je suis citoyenne de Nantes, mariée à un gars de Coaticook. Cette ville-là renaît depuis que Moment Factory (NDLR : l'entreprise derrière Foresta Lumina) est là », a lancé Isabelle Hallée, ancienne directrice générale de la Chambre de commerce. « Si on le crée à petite graine, on ne crée pas de momentum », a-t-elle ajouté.

Conseillère municipale et candidate à la mairie, Julie Morin estime que ce projet pourrait aider à améliorer la rétention des citoyens.

« Au niveau de l'attraction, les défis démographiques dans la région sont vraiment importants. Si ce projet-là ou d'autres font en sorte que les gens viennent et qu'ils ont un coup de coeur pour notre ville, c'est majeur, peut-être que ses gens-là vont avoir envie de s'installer en permanence (...) C'est notre plus grand défi, l'attraction de citoyens et de main-d'oeuvre. Si ça peut contribuer, je pense qu'il faut aller de l'avant. »

« La Ville de Mégantic n'a pas les sous pour assumer un projet comme ça. Je sais que vous êtes à la recherche de financement, mais je pense que la Ville doit être un levier et être un leader, dire haut et fort que l'on est à la recherche de financement », a-t-elle indiqué, en rappelant que des plans et devis sont déjà en cours pour l'allée piétonne.

D'autres, comme Geneviève Boulanger, une citoyenne du centre-ville, s'inquiétait plutôt des impacts négatifs. « Le projet est complètement incompatible avec un centre-ville habité ». Elle a invité les responsables à regarder d'autres sites. Un citoyen s'est aussi inquiété, d'entrée de jeu, du « vacarme de lumière et sonore » qui pourrait être créé, entre autres avec les représentations du futur spectacle. « Il y a beaucoup de gens qui s'asseoient au parc et qui contemplent le coucher du soleil. »

Quelque 100 000 personnes se rendent annuellement au parc national du Mont-Mégantic, à Notre-Dame-des-Bois. Environ 115 000 personnes se rendent chaque année au parc national Frontenac. Avec ce projet, on aimerait bien que les visiteurs en profitent pour se rendre jusqu'à Lac-Mégantic.

Aux gens qui craignent d'avoir moins accès au parc, Mario Morin souhaite que les gens s'approprient le lieu, et non qu'ils ne puissent plus en profiter.

Richard Michaud, qui a déjà présidé la commission des arts, de la culture et du patrimoine, a dit souhaiter que la nouvelle attraction touristique intègre la notion de patrimoine. « On en a perdu énormément, on se doit de le recréer. » Cet aspect a été considéré, ont fait valoir les responsables. Il n'a toutefois pas fait l'objet de la présentation. « C'est un projet tourné vers le 21e siècle, ce serait le temps que Lac-Mégantic prenne le virage du 21e siècle », a indiqué M. Michaud.

Le projet a reçu différents appuis, dont la MRC du Granit.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer