Lac-Mégantic mijote un projet touristique majeur

Le projet « Un parc, un lac »,... (Photo fournie par Un parc, un lac)

Agrandir

Le projet « Un parc, un lac », qui convie les visiteurs dans un décor de sons et de lumières, a été dévoilé pour la toute première fois publiquement lors d'une séance d'information jeudi.

Photo fournie par Un parc, un lac

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Lac-Mégantic) Coaticook a son Foresta Lumina, et Lac-Mégantic pourrait aussi avoir son projet touristique d'envergure. Le projet « Un parc, un lac », qui convie les visiteurs dans un décor de sons et de lumières, a été dévoilé pour la toute première fois publiquement lors d'une séance d'information jeudi. Sur les planches depuis deux ans, chapeauté par Lac en fête, l'initiative doit servir de vitrine à l'échelle provinciale et nationale, afin d'attirer les visiteurs. « Un parc, un lac » pourrait voir le jour avec des investissements de quelques millions $.

L'une des pièces maîtresses du projet est la... (Photo fournie par Un parc, un lac) - image 1.0

Agrandir

L'une des pièces maîtresses du projet est la présentation d'un spectacle sur le lac Mégantic, d'où émergeront des créatures merveilleuses. La firme approchée utilisera des drones comme technologie.

Photo fournie par Un parc, un lac

Une île flottante servira de scène éphémère sur... (Photo fournie par Un parc, un lac) - image 1.1

Agrandir

Une île flottante servira de scène éphémère sur le lac Mégantic.

Photo fournie par Un parc, un lac

L'initiative touristique compte plusieurs composantes.

Les responsables souhaitent relier la promenade Papineau au parc des Vétérans avec une allée piétonnière, un projet déjà dans les cartons. Celle-ci serait animée et bordée de roseaux lumineux. « Les roseaux illumineraient les berges de l'allée », a expliqué Mario Morin. chargé de projet de Lac en fête. Le projet est chapeauté par un comité de pilotage de Lac en fête, dont fait partie M. Morin. Il était accompagné de Béland Audet, président de Logi-Bel et président de la Société de développement économique du Granit (SDEG), également membre du comité de pilotage.

Une île flottante, qui servirait du même coup de scène éphémère, verrait le jour sur le lac. « On pourrait rejoindre l'île avec des kayaks transparents. Le centre de notre île serait pour la partie de fin de soirée de spectacle. On peut se promener sur l'île : il y a une passerelle qui relierait le quai fédéral à notre île. » Des drones seraient des éléments clés dans la conception du spectacle qui fera émerger « des êtres merveilleux » des profondeurs du lac. M. Morin a souligné la volonté d'animer le parc des Vétérans. « Un quai des étoiles » est aussi dans les cartons.

Sur la place des artistes, autre élément majeur du projet, des images seraient projetées sur des murs: on pense entre autres à des jeux de fléchettes virtuelles. « On pourrait faire un lien avec les observations qu'ils font », explique M. Morin.

« Pourquoi Lac-Mégantic ne deviendrait pas la ville illuminée? Tout est possible avec la fibre optique, le wi-fi... Soyons créatifs », a lancé M. Morin lors de cette présentation organisée par la Chambre de commerce région de Mégantic au Cinéma Mégantic. « On a visité plusieurs sites. On est toujours porté vers le lac, vers la promenade », a note M. Morin.

L'objectif de la rencontre était de tâter le pouls du public et de voir les ajustements à faire.

Préserver le ciel étoilé

Une étude de faisabilité doit être lancée prochainement. Celle-ci aura pour but de déterminer la viabilité du projet, cibler la nature des retombées économiques et se pencher sur les meilleurs emplacements pour établir les diverses composantes. Les résultats devraient être connus autour de la fin décembre, début janvier.

Jusqu'ici, 75 000 $ provenant de subventions gouvernementales et de Desjardins ont été investis.

Quand pourra-t-on voir cette attraction touristique à Lac-Mégantic? Le comité de pilotage parle pour le moment d'un échéancier « 0-7 ans », mais on pourrait aussi parler d'un horizon de trois ans, explique M. Morin. Le financement et le développement des composantes influenceront les échéanciers.

M. Morin a fait valoir publiquement que la réserve de ciel étoilé a été pris en considération. « Ça va respecter les normes, ça ne viendra pas éblouir le ciel. Avant d'aller plus loin, on va consulter l'Observatoire (du Mont-Mégantic) », a-t-il souligné en entrevue, en ajoutant qu'une firme liée au projet a déjà travaillé avec l'Observatoire.

Pour le moment, M. Morin ne veut pas s'avancer sur les coûts du projet: il avance néanmoins « moins de six millions ».

Plusieurs sources de financement sont envisagées, dont des campagnes de sociofinancement et des commandites d'entreprises. On cognera aussi aux portes du ministère du Tourisme. Les noms des firmes approchées n'ont pas été divulguées pour des clauses de confidentialité.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer