Un parti politique voit le jour à Lac-Mégantic

Les cofondateurs du parti Vision Citoyen Mégantic sont... (Photo fournie)

Agrandir

Les cofondateurs du parti Vision Citoyen Mégantic sont Anie Maheux et Jean St-Pierre.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un parti politique voit le jour à Lac-Mégantic. Le parti Vision Citoyen Mégantic, dont le chef a été désigné comme Jean St-Pierre sur les documents officiels, a été autorisé par le Directeur général des élections (DGE) du Québec. Selon le cofondateur, l'objectif est de faire élire des candidats dans tous les postes disponibles, tant du côté de la mairie que des conseillers municipaux.

M. St-Pierre, qui fait carrière comme chasseur de tête et qui est installé à Lac-Mégantic depuis huit ans, est le cofondateur du parti aux côtés d'Anie Maheux, une Méganticoise employée du Maxi et mère de famille.

Lorsqu'on interroge M. St-Pierre sur ses aspirations à la mairie - ou encore comme conseiller municipal - M. St-Pierre n'exclut rien. « Je veux la meilleure personne comme candidat à la mairie. La personne que j'aurais vu, c'est Béland Audet (président de Logi-Bel) », dit-il en ajoutant que l'homme d'affaires ne s'est pas laissé convaincre. « Il y en a d'autres que j'essaie de convaincre », dit-il également à propos des élections du 5 novembre.

« L'approche, c'est la continuation de mon travail de chasseur de tête : ma spécialité, c'est de recruter l'élite », lance-t-il d'entrée de jeu. « Au lieu d'avoir un individu qui se fait élire, on va former une équipe, avec un plan d'action. »

« Dans notre vision, Lac-Mégantic commence à Lambton et finit à Woburn, image-t-il. Les gens vont être invités à participer à l'élaboration d'un programme. Il y aura des comités de travail. »

Un congrès est prévu le 1er octobre. C'est aussi à ce moment, selon lui, que l'on pourra en savoir plus sur les candidats. Qu'en est-il pour sa part? « Si les gens pensent que je suis la meilleure personne, je dis présent pour aider la population... », mentionne-t-il en ne fermant pas de porte. Même si les responsables du projet s'intéressent aux citoyens en périphérie, le parti concerne la Ville de Lac-Mégantic.

Interrogés sur la vision du parti, Mme Maheux et M. St-Pierre n'ont pas voulu entrer dans les détails, mentionnant plutôt qu'une conférence de presse aura lieu la semaine prochaine.

« On n'arrive pas en disant que l'on a la solution (...) C'est l'équipe qui va décider d'un plan commun. Il y a des choses qui doivent s'améliorer », lance M. St-Pierre.

Au nombre des personnes qui ont participé à la fondation du parti, on retrouve également Sara Ducharme, une citoyenne de Lac-Mégantic et originaire de cette ville.

Interrogée par La Tribune sur ses aspirations politiques, Mme Ducharme n'a pas voulu s'avancer sur ses intentions, en mentionnant que sa décision n'était pas prise. L'agente officielle est Cynthia Landry, une employée de Location SBI.

La lutte à la mairie à Lac-Mégantic compte actuellement deux candidats officiellement déclarés : il s'agit de la conseillère municipale Julie Morin, de même que Ronald Martel, journaliste correspondant de La Tribune en sabbatique.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer