Viaduc de l'échangeur 118:  «Des semaines ou des mois de fermeture»

De nombreux usagers de la route devront modifier... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

De nombreux usagers de la route devront modifier leur trajet pour se rendre au travail ou aller faire leurs courses, pendant plusieurs semaines ou mois, en raison de la fermeture du viaduc situé à la hauteur de l'échangeur 118 de l'autoroute 10.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) De nombreux usagers de la route devront modifier leur trajet pour se rendre au travail ou aller faire leurs courses, pendant plusieurs semaines ou mois, en raison de la fermeture du viaduc situé à la hauteur de l'échangeur 118 de l'autoroute 10.

Caroline Morel, directrice régionale du ministère des Transport... (La Tribune, Jean-François Gagnon) - image 1.0

Agrandir

Caroline Morel, directrice régionale du ministère des Transport du Québec : « On a rapidement évalué l'infrastructure. Il y a deux poutres qui ont été endommagées de façon importante, mais le viaduc est capable de supporter son propre poids. Des fragments ont aussi été retirés pour s'assurer que ce serait sécuritaire de rouler sur l'autoroute en dessous. »

La Tribune, Jean-François Gagnon

Lors d'un point de presse à l'hôtel de ville de Magog lundi après-midi, la directrice régionale du ministère des Transports du Québec, Caroline Morel, a admis qu'elle ne savait pas quand le viaduc sera à nouveau accessible aux automobilistes. « On parle de semaines ou de mois de fermeture », a-t-elle confié, ajoutant plus tard que le dossier était néanmoins jugé prioritaire par son organisation.

Rappelons qu'un véhicule lourd a heurté l'infrastructure routière vendredi en fin de journée. Les dommages causés sont importants, d'après les informations transmises par le ministère des Transports.

La fermeture du viaduc n'a pas eu pour effet le blocage de toutes les bretelles de l'échangeur 118. Il est cependant impossible de rouler en voiture sur la structure, qui en demeure malgré tout sécuritaire pour les piétons et les cyclistes.

« On a rapidement évalué l'infrastructure, indique Caroline Morel. Il y a deux poutres qui ont été endommagées de façon importante, mais le viaduc est capable de supporter son propre poids. Des fragments ont aussi été retirés pour s'assurer que ce serait sécuritaire de rouler sur l'autoroute en dessous. »

Lundi après-midi, Mme Morel n'était pas en mesure de dire quand un échéancier des travaux pourra être communiqué à la population. « Je ne sais pas à quel moment on en aura un. On n'a pas encore tous les détails des évaluations techniques qui doivent être effectuées. »

Pour éviter que cette fermeture ne cause de graves problèmes de circulation durant les semaines à venir, le ministère des Transports travaille en collaboration avec la Ville de Magog et le Canton d'Orford. Une stratégie concertée, qui comprendra l'installation de panneaux de signalisation temporaires, sera élaborée et mise en application afin d'empêcher la formation d'embouteillages majeurs.

Mauvais moment

Cette fermeture temporaire survient à un bien mauvais moment puisque la Fête des vendanges Magog-Orford se tiendra du 2 au 10 septembre à la pointe Merry à Magog. Tout juste après, la Flambée des couleurs Magog-Orford battra son plein.

« On attend beaucoup de visiteurs pour ces deux événements, concède la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm. On prévoit donc que tout ça aura un impact. Mais on a pris des mesures pour diminuer les conséquences. »

Directrice générale de la Fête des vendanges, Julie Durand est pour sa part prête à réagir à la situation. « Ça pourrait effectivement entraîner des changements pour nous. Mais je crois qu'on réussira à atténuer les impacts de manière significative », explique-t-elle.

Le maire d'Orford, Jean-Pierre Adam, a rappelé qu'une série de viaducs permettent de traverser l'autoroute 10 dans le secteur de Magog. Un des liens existants entre Magog et Orford est celui du chemin Roy, une route peu achalandée habituellement.

Pour faire la lumière sur les causes de l'accident à l'origine de la fermeture, la Sûreté du Québec a amorcé une enquête. Une personne a été rencontrée par les policiers en lien avec l'accident.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer