84 M $ en places subventionnées pour la Résidence Wales

L'annonce faite par la députée de Richmond Karine... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

L'annonce faite par la députée de Richmond Karine Vallières a réjoui le président de la Résidence Wales, Glenn Brock, et le maire du Canton de Cleveland, Herman Herbers. -

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie Lupien
La Tribune

(Canton de Cleveland) La Résidence Wales, située près de Richmond, peut dorénavant proposer 84 places subventionnées dans son centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Le gouvernement du Québec lui a en effet assuré une aide financière de 5,6 millions de dollars annuellement pendant 15 ans pour améliorer la situation financière d'une clientèle anglophone en perte d'autonomie.

La subvention totale de 84 M$ a été confirmée par la députée de Richmond, Karine Vallières, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. « Ce gain assurera la survie du CHSLD Wales en plus de consolider les emplois de 150 personnes », affirme Mme Vallières.

La directrice générale de l'établissement, Brendalee Piironen, voit ses efforts récompensés après cinq ans de persévérance dans ce dossier.

« Ce financement couvrira les dépenses pour les soins et services cliniques, les dépenses d'exploitation, le coût des médicaments et le loyer des usagers. Nous pourrons augmenter le nombre d'employés, dont deux infirmières et autant de préposés aux bénéficiaires. Les salaires seront ajustés et deviendront plus concurrentiels. »

Équité pour les anglophones

En collaboration avec le CIUSSS de l'Estrie-CHUS, les places seront attribuées par l'entremise du mécanisme d'accès du centre intégré. Les usagers anglophones du territoire de l'ouest de l'Estrie seront priorisés. « Ils auront ainsi accès à des services en anglais au même prix qu'un usager francophone dans des établissements publics qui sont en majorité en langue française », explique la députée de Richmond.

Pour Brendalee Piironen, cette aide financière gouvernementale est un véritable soulagement.

« Enfin, il y a une équité pour les usagers anglophones! La plupart du temps, ils se retrouvent dans un environnement où leur langue maternelle est passée sous silence. Il n'est pas rare qu'une résidente passe la majorité de la journée dans sa chambre, car elle ne peut pas communiquer avec les autres », déclare la directrice générale.

Toutefois, avec cette entente la Résidence Wales devra se conformer aux normes des CHSLD publics. Par exemple, l'équipe en place devra prendre en charge la clientèle orientée par le CIUSSS en lui assurant tous les soins et services dont elle a besoin. Elle devra également garantir la présence d'une infirmière 24 heures par jour tous les jours de la semaine. Des visites de contrôles sont aussi prévues à l'horaire.

« Nous avons déjà les visites surprises et nous rencontrons tous les standards imposés par le gouvernement », assure Brendalee Piironen.

Lorsque le délai sera échoué, la directrice de la résidence compte reconduire l'entente. « Notre but est d'augmenter le nombre total de lits subventionnés à 96. Des démarches sont en cours. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer