Pas question de baisser les bras après l'incendie

Gestionnaire de l'Auberge du Mont-Orford avec Brigitte Flamand,...

Agrandir

Gestionnaire de l'Auberge du Mont-Orford avec Brigitte Flamand, Manoushka Ross admet avoir éprouvé « beaucoup de peine » après l'incendie du 27 juillet. « Pour moi et Brigitte, l'auberge c'est chez nous, reconnaît-elle. Nos employés également ont été tristes. »

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les émotions les plus vives étant maintenant derrière eux, les gestionnaires de l'Auberge du Mont-Orford et les propriétaires du restaurant Comme chez soi se concentrent désormais sur le redémarrage de leur entreprise après l'incendie du 27 juillet dernier. Aucune date n'est encore avancée, mais l'objectif de chacun est de ne pas perdre de temps inutilement.

Copropriétaire du restaurant Comme chez soi, Maryline Beauchemin confie qu'elle et son partenaire d'affaires, le chef Samuel Beauregard, songent à déménager leur restaurant. Ils envisagent une réouverture à l'intérieur d'une période de trois à quatre mois.

« On aimerait redémarrer le restaurant dans le même secteur où il était, révèle Mme Beauchemin. C'est un coin qui fait assez vacances. Il n'y a pas énormément de locaux disponibles dans ce coin-là, mais je crois qu'on pourra en trouver un. »

La restauratrice est d'autant plus pressée de redémarrer les activités du restaurant que celui-ci fonctionnait bien. « On était numéro un parmi les restos apportez votre vin à Magog. On était content de nos chiffres », dit-elle.

Si on sent Marilyne Beauchemin déterminée, cette dernière reconnaît néanmoins que la destruction du restaurant qu'elle exploitait depuis des années lui a fait mal émotivement. « C'est là que j'ai appris mon métier. »

Sur le plan financier, l'épreuve à laquelle elle est confrontée n'est pas davantage facile. « Ça se passe bien avec notre assureur. Par contre, les sommes qu'on devrait toucher ne couvrent pas toute la valeur des équipements perdus ni le fonds de commerce. Donc c'est aussi difficile financièrement », explique-t-elle.

Fière de son équipe d'employés, Mme Beauchemin aimerait tous les retrouver lors du redémarrage du restaurant. La presque totalité d'entre eux ont été transférés dans d'autres restos lui appartenant à Sherbrooke et Magog.

« Beaucoup de peine »

Gestionnaire de l'Auberge du Mont-Orford avec Brigitte Flamand, Manoushka Ross admet avoir éprouvé « beaucoup de peine » après l'incendie du 27 juillet. « Pour moi et Brigitte, l'auberge c'est chez nous, reconnaît-elle. Nos employés également ont été tristes. »

Les chambres de l'Auberge du Mont-Orford ont été épargnées par le feu. Cependant, plusieurs locaux qui étaient rattachés à l'établissement hôtelier ont été détruits ou lourdement endommagés.

« Par exemple, les locaux de la massothérapeute, la salle de conférence et le logement du gardien de nuit ont été rasés. La salle de jeu, située au sous-sol, nécessite pour sa part de gros travaux parce qu'elle a été remplie d'eau », explique Manoushka Ross.

Selon Mme Ross, les trois propriétaires de l'auberge, Jean-François Bélanger, Gaile Simon et Claude Parent, ont l'intention de redémarrer les activités de cet établissement, pour le moment fermé.

« On a une clientèle régulière et on souhaite lui offrir un produit à la hauteur de ses attentes. En conséquence, on ne veut pas rouvrir trop vite. On désire au préalable s'assurer qu'on sera en mesure de proposer des services adéquats et que les odeurs liées à l'incendie auront disparu. »

Manoushka Ross salue enfin le travail de plusieurs entreprises de la région qui ont accepté de donner un coup de main à son organisation alors que les vacances de la construction battaient leur plein. Elle nomme en outre Aquatech, J-C Morin et Pompes Fontaine.

Notons par ailleurs que, à la lumière des informations disponibles, il est fort probable que les causes de l'incendie demeureront inconnues. Rappelons que les pompiers de Magog et de municipalités environnantes sont intervenus pour éteindre le brasier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer