Vivre en nature à Saint-Camille

Marie-Hélène Pelletier et François Quirion sont installés depuis... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Marie-Hélène Pelletier et François Quirion sont installés depuis quelques années à Saint-Camille. On les voit ici avec Salomé, Christophe, Héloïse et Thomas.

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SAINT-CAMILLE) La maison des Quirion-Pelletier se trouve en passant par le 13e, là où le mont Ham s'impose par toute sa splendeur. À 45 minutes de Sherbrooke, on se sent complètement ailleurs.

En s'installant ici, Marie-Hélène Pelletier et François Quirion avaient envie de se poser en nature. Mais aussi, de vivre l'esprit de communauté qui règne dans le village camillois.

« On habitait à Sherbrooke depuis plusieurs années. On avait des amis qui étaient déjà dans le projet du rang 13. Une amie m'a invitée à une fête, à l'Halloween, à manger de la pizza le vendredi. J'avais eu un coup de foudre pour les gens d'ici, l'atmosphère au village. J'avais dit à François : "On va aller voir ça" », raconte Marie-Hélène.

Le couple était à la recherche d'un endroit à la campagne depuis quelques années déjà.

« On cherchait un milieu qui était très communautaire. Dans notre quartier à Sherbrooke, moi étant maman à la maison, en allant au parc, il n'y avait personne... C'était moins intéressant. En venant ici, on savait déjà qu'il y avait plusieurs familles ici. Ça nous permettait de rebâtir un réseau », se remémore Marie-Hélène. « L'aspect nature était très important. Moi, j'ai grandi en campagne », renchérit François Quirion, un enseignant de l'École secondaire de Bromptonville (ESB) originaire d'Audet, près de Lac-Mégantic.

Avec leurs quatre enfants de 4, 6, 8 et 10 ans, le couple avait aussi envie de « faire les choses » par lui-même, souligne François.

Sur leur terrain, les projets se multiplient, aux côtés du carré de sable, de l'enclos des canards et des poules.

Parmi eux, les cabanes en bois de Thomas, l'aîné, qui prennent des airs de développement domiciliaire par leur étendue. « Il voulait faire une autre cabane, on lui a dit qu'il en avait trois! » lance le père en riant.

« Ça leur ouvre un monde différent. C'est comme un terrain de jeu grandeur nature, c'est un monde qu'ils peuvent explorer », estiment les parents.

Il y a aussi tout l'espace défriché où un verger verra le jour, où on doit retrouver pommiers, poiriers et pruniers notamment. Leurs poules leur procurent des oeufs. Marie-Hélène a suivi des formations sur les arbres fruitiers. À notre passage, elle nous fait goûter aux camerises, ces petits fruits dont la couleur rappelle celle des bleuets. 

« On essaie tranquillement d'implanter un verger qui, à la base servira à nourrir toute la famille. Mais s'il y a des surplus, on aime faire notre transformation ou écouler au marché de nos maraîchers au village. » Et puis, souligne François, le couple peut facilement en ce moment se tourner vers les produits locaux, avec les paniers de légumes.

En plus de s'investir à la ligue La Leche, Marie-Hélène s'implique à l'école primaire Christ-Roi, qui compte environ 80 enfants.

«C'est sûr que la route ça peut être un irritant pour certains.»


Pas si mal, un tel nombre pour un petit village comme Saint-Camille? « Il ne faut jamais s'asseoir sur nos lauriers. D'ici cinq ans, il faut qu'il y ait une deuxième vague... Il faut que le monde continue à réfléchir », dit celle qui est membre du conseil d'administration du Petit Bonheur de Saint-Camille. Son conjoint s'implique comme trésorier de la coopérative du rang 13 et s'occupe aussi de la pastorale. 

Si certains pourraient rechigner sur la distance à parcourir pour se rendre au travail, ce n'est le cas du père de famille. Le trajet pour se rendre à l'ESB est de 40 minutes, davantage par mauvais temps. 

« C'est sûr que la route ça peut être un irritant pour certains. Ça ne fait pas assez longtemps pour nous pour que ce soit un irritant. On a acheté une auto électrique plutôt que d'avoir une deuxième voiture à essence. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer