Magog: la vieille caserne sera démolie après les vacances de la construction

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les travaux de démolition de la vieille caserne des pompiers de Magog devraient débuter après les vacances de la construction. Le délai s'explique entre autres par la tenue de travaux de désamiantage qu'il a fallu faire auparavant, note-t-on à la Ville de Magog.

Rappelons que le personnel et les équipements de la caserne principale du service de sécurité incendie de la Ville de Magog ont déménagé sur la rue Saint-Luc en avril dernier. Le déménagement permettait ainsi de lancer les travaux en vue de la construction d'un nouvel édifice qui accueillera les pompiers à deux pas de l'hôtel de ville.

L'ancienne caserne numéro un est rattachée à l'hôtel de ville, au coin des rues Sherbrooke et Principale.

Le bâtiment qui comprend une tour servant au séchage des boyaux d'incendie a été clôturé ces derniers jours.

À l'intérieur, des travaux préliminaires ont eu lieu en vue de la démolition.

La caserne numéro un sera détruite complètement avant d'être reconstruite au même endroit, mais détachée de l'hôtel de ville.

À la mi-mai, on apprenait que la Ville de Magog devait publier de nouveaux appels d'offres afin de dénicher une ou des entreprises pour réaliser le travail. La plus basse des deux soumissions reçues pour le projet provenait de Constructions Guy Sébas, qui demandait 7,7 millions $ pour effectuer les travaux. À ce prix, l'entreprise s'engageait à démolir elle-même l'ancienne caserne.

La Tribune rapportait que le projet devait être réexaminé et corrigé dans le but d'en diminuer le coût.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer