Tragédie de Lac-Mégantic : une famille reçoit un don substantiel

L'enveloppe d'argent a été remise samedi à Kim... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

L'enveloppe d'argent a été remise samedi à Kim Clusiault (au centre) en présence de Maurice Bernier, un ami de la famille Adzic, de Spomenka Adzic, l'organisatrice de la rencontre, et de Tatjana Adzic, une grande amie de Kim.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(PIOPOLIS) Quatre ans après la tragédie du 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic, un groupe d'Américains de l'État du Maine, avec à sa tête John Beaupré, est venu remettre une enveloppe pleine de billets de banque à Kim Clusiault, dont la soeur Kathy a péri dans la tragédie.

L'histoire a commencé quelques semaines après la tragédie ferroviaire, lorsque M. Beaupré, qui ne parle que l'anglais, s'est présenté au Magasin général de Piopolis. Il en a rencontré la copropriétaire, Spomenka Adzic, une immigrante de l'ex-Yougoslavie qui a bien réussi, avec son mari Milenko, à s'intégrer dans la région de Mégantic.

Le groupe d'Américains, pas vraiment des gens riches, avait amassé un certain montant qu'il voulait remettre à une famille éprouvée par la catastrophe, mais ne savait pas comment s'y prendre. Spomenka les a dirigés vers la Croix-Rouge, où il leur aurait fallu laisser leur don dans le fonds général qui se constituait pour Lac-Mégantic. Finalement, cela ne répondait pas au souhait du groupe, soit agir sur une base individuelle, et les Américains sont retournés bredouilles chez eux.

Quatre ans plus tard, M. Beaupré est revenu à la charge auprès de Spomenka au Magasin général de Piopolis, qui a été surprise de se faire remettre une enveloppe d'argent des mains de cet Américain.

Très émue, la femme elle-même très généreuse pour les autres, a alors pensé à une très grande amie de sa fille Tatjana, Kim Clusiault. Tatjana et Kim se sont connues il y a vingt ans. Elles avaient toutes deux cinq ans à l'arrivée au Québec de la famille Adzic.

Spomenka a alors manoeuvré d'ingéniosité afin d'organiser en secret une rencontre à Piopolis. Elle a pris prétexte de l'anniversaire de sa fille, qui demeure à Ottawa, pour l'inviter en même temps que Kim Clusiault, qui a perdu sa soeur Kathy lors du tragique déraillement de train.

L'enveloppe des Américains a été remise à Kim, samedi, en présence d'un ami des Adzic, Maurice Bernier, ex-propriétaire du Magasin général de Piopolis. En outre, Kim Clusiault attend une petite fille, dont le deuxième prénom sera Kathy. L'heureux événement est prévu en octobre prochain.

« C'est de l'argent bien placé, car cela permettra à Kim et à sa fille de bien décoller dans la vie. C'est quelque chose dont Kim va se souvenir pour tout le reste de sa vie. Il s'agit d'un montant significatif pour une jeune maman! » a confié Spomenka, très émue.

« Merci à Kathy, qui a guidé les pas de ces personnes généreuses des États-Unis! Merci aussi à mon père! C'est comme donner au suivant. Je n'ai pas de mots... », a pour sa part admis Kim Clusiault. L'émotion était à son comble!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer