Une serre de mari de 200 M$ à Weedon

La municipalité de Weedon pourrait accueillir au cours... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La municipalité de Weedon pourrait accueillir au cours des prochains mois une immense serre de production de marijuana médicinale où plus de 200 millions $ seront investis.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La municipalité de Weedon pourrait accueillir au cours des prochains mois une immense serre de production de marijuana médicinale où plus de 200 millions $ seront investis.

Le maire de Weedon, Richard Tanguay.... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Weedon, Richard Tanguay.

Archives, La Tribune

Le maire de Weedon, Richard Tanguay, a annoncé, lundi, que la municipalité du Haut-Saint-François avait signé une entente avec les compagnies MYM Nutraceuticals de Vancouver et CannaCanada de Montréal pour la mise en place d'une première phase du projet de 40 000 pieds carrés sur le rang 2 Sud à Weedon. Les représentants de la compagnie étaient aussi sur place pour faire cette annonce majeure où Weedon pourrait se devenir un lieu majeur de production sur la scène mondiale.

« Lorsque le projet sera à terme, la serre de production pourrait atteindre 1,5 million de pieds carrés. C'est vraiment majeur » se réjouit le maire de Weedon.

Le projet de serre de production de marijuana et éventuellement de chanvre consiste à la mise en place de 15 serres de 100 000 pieds carrés.

Un centre d'interprétation, de formation et même qu'un département de recherche et de développement font partie du projet présenté par les promoteurs.

Le communiqué émis par MYM Nutraceuticals parle d'un potentiel de production annuel de 150 000 kilogrammes de marijuana pour un chiffre d'affaires de 750 millions $.

La municipalité de Weedon agit comme intermédiaire entre les promoteurs et les propriétaires du terrain de 329 acres qui accueilleront les serres de production.

« Ce sont ces promoteurs qui ont pris contact avec nous. Pour moi, que ce soit des serres de production de marijuana médicale ou d'entreprises biopharmaceutique, ça demeure le même type d'approche », explique M. Tanguay.

Au terme du projet, ce sont entre 500 et 600 personnes qui pourraient travailler à ces serres de production de marijuana médicinale situées dans une municipalité qui compte 2800 personnes.

« C'est vraiment une belle nouvelle économique pour nous. Une étape majeure vient d'être franchie dans la concrétisation de ce projet qui pouvait paraître utopique au départ. Nous travaillons depuis plus de trois ans à la relance économique de notre municipalité en misant sur le développement durable », signale Richard Tanguay.

Le maire de Weedon mentionne qu'aucune subvention ou congé de taxes foncières n'ont été offerts par la municipalité pour attirer cette entreprise dans le Haut-Saint-François.

« Nous agissons comme facilitateurs. Nous accompagnons les promoteurs afin qu'ils puissent trouver les professionnels dont ils ont besoin pour la mise en place des serres. Nous les avons accompagnés pour trouver un terrain où ils pourraient mettre en place les serres de production qui mise sur des concepts de développement durable dans un lieu sécuritaire où l'accès peut être contrôlé. C'est certain que tous les partenaires du Haut-Saint-François intéressés pourront travailler avec nous à la mise en place de ce projet », assure le maire de Weedon.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer