Le CSLC et le centre d'hébergement de Weedon font peau neuve

Le CLSC et le centre d'hébergement de Weedon... (La Voix de l'Est La Voix de l'Es)

Agrandir

Le CLSC et le centre d'hébergement de Weedon seront rénovés au coût de 1,2 million de dollars. PHOTO IVANOH DEMERS/LA PRESSE :

La Voix de l'Est La Voix de l'Es

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les travaux de rénovation, au coût de 1,2 million de $, sont commencés au CLSC et au centre d'hébergement de Weedon. Ces rénovations ne prévoient aucune interruption de services en plus du maintien des 42 lits présentement utilisé au centre d'hébergement.

« Ce sont principalement des réajustements qui seront faits, précise Richard Tanguay, maire de Weedon. Il y avait des problèmes de confidentialité par exemple. Les personnes devaient décrire leur état de santé dans la salle d'attente près des autres patients. Les clients devaient en plus passer à travers les patients pour se rendre à leur rendez-vous de physiothérapie, c'était idéal pour la transmission des maladies. »

Les travaux se dérouleront en deux phases. La première, qui comprend le réaménagement du rez-de-chaussée du CLSC et la relocalisation de la salle à manger des résidents du centre d'hébergement, s'étendra jusqu'en juillet. La seconde couvrira d'août à octobre et prévoit entre autres la relocalisation du centre de prélèvements et le déménagement des soins infirmiers courants dans de plus grands locaux.

Ces travaux ne devraient entraîner aucune interruption de services.

« Ils vont utiliser le roulement des patients et les chambres inutilisées pour les rénovations, confirme le maire. Il ne devrait pas y avoir d'impact sur le service.»

Ce sont des travaux qui étaient très attendus à Weedon selon le maire, mais ils ne régleront tous les problèmes auxquels fait face la municipalité.

« Le problème qui persiste à Weedon, et dans bien d'autres communautés au Québec, ce sont le manque de ressources intermédiaires, conclut Richard Tanguay. Nous n'avons rien entre les logements autonomes et les lits dans le CHSLD. Nous aurions besoin d'appartements semi-autonomes où les personnes pourraient vivre seules tout en ayant l'aide d'une infirmière pour prendre leur médicament par exemple. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer