Magog : le projet de revitalisation emballe les commerçants

Julie-Claude Noreau, propriétaire de la Boutique Le Week... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Julie-Claude Noreau, propriétaire de la Boutique Le Week End et coprésidente du comité de revitalisation du centre-ville de Magog.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Le projet élaboré par la Ville de Magog pour donner des airs de jeunesse au centre-ville de Magog plaît clairement à la commerçante Julie-Claude Noreau, qui agit à titre de coprésidente du comité chargé de favoriser la relance de ce secteur.

« Je suis très satisfaite du résultat visuel et j'espère que les gens comprendront les choix faits en lien avec le projet de revitalisation, indique Mme Noreau. Personnellement, je ne vois pas d'avenir pour le centre-ville sans ce projet. Il faut se mettre à jour et ajuster notre offre. Je crois que le projet proposé arrivera à faire ça. »

Rappelons que la Ville de Magog a dévoilé, mardi, son projet de revitalisation pour son centre-ville. Évalués à 22 millions $, les travaux prévus doivent s'amorcer en 2018. On planifie agrandir le parc des Braves, enfouir les fils accrochés aux poteaux le long de la rue Principale, reconstruire la rue ainsi que les trottoirs en ajoutant du pavé à divers endroits et créer un nouveau belvédère près de l'hôtel de ville.

Julie-Claude Noreau se déclare notamment ravie des choix de revêtements effectués en vue du projet. « Plusieurs revêtements différents ont été choisis et je crois que ça aura un bel effet », souligne-t-elle.

Si elle voit d'un très bon oeil ce que la Ville a annoncé, Mme Noreau espère que les commerçants et propriétaires d'immeubles au centre-ville emboîteront le pas à la municipalité. « Certains immeubles auraient aussi besoin de travaux. »

En ce qui concerne la question des stationnements, la commerçante admet qu'il y aura probablement de « l'éducation à faire ». La municipalité compte retirer des dizaines de places de stationnement, près du parc des Braves, et souhaite que les employés des commerces du centre-ville adoptent de nouvelles habitudes avec leurs véhicules.

Cela dit, les commerçants du centre-ville sont relativement enthousiastes à l'égard des changements et des améliorations suggérés par la Ville, d'après Julie-Claude Noreau. « Je les ai sentis emballés, dit-elle. Ils pensent que ce sera beau une fois les travaux terminés. »

Mme Noreau pense que le projet poussera de nombreux résidants de Magog et des environs à revenir au centre-ville de la municipalité. « Le public aime le changement. À mon avis, la rue Principale sera plus accueillante et redeviendra plus agréable pour les gens qui ont le goût de la marcher. J'espère que les travaux rendront les gens du coin fiers », lance-t-elle.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer