Projet immobilier à North Hatley: la MRC menacée de poursuite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Un groupe de citoyens de North Hatley envisage de recourir aux tribunaux, advenant que la MRC de Memphrémagog ouvre la porte à la réalisation d'un projet de développement immobilier majeur au coeur de leur municipalité.

Le groupe de citoyens en question est formé de Michael Grayson, René Doucet, Paul St-Pierre, Donald Watt, Hugh Gwyn ainsi que Jeremy Oldland. Ils supportent tous les six le travail du groupe de pression baptisé Action North Hatley.

Au cours des derniers jours, ce groupe de six citoyens a fait parvenir une mise en demeure à la MRC de Memphrémagog afin de l'inviter à la plus grande transparence et à la prudence dans le dossier du développement du coeur villageois de North Hatley. Le document acheminé à la MRC est signé par l'avocat Benoit Galipeau.

« Bien que nos client aient foi que la logique et les précautions prévaudront, ces derniers n'excluent aucunement le recours aux tribunaux pour bloquer l'entrée en vigueur du plan de gestion de la zone inondable de la rivière Massawippi - village de North Hatley », indique Me Galipeau dans la mise en demeure.

Dans le document envoyé à la MRC de Memphrémagog, l'avocat allègue également que ses clients ont découvert des « erreurs significatives lors de l'élaboration du plan de gestion et la délimitation de la zone inondable. Et il révèle que ses clients ont demandé à des « sommités » de leur produire des rapports sur la question du débordement occasionnel du lac Massawippi.

Benoit Galipeau suggère enfin que la question du développement immobilier, au coeur de North Hatley, soit « examinée dans une perspective de développement durable à long terme et non dans le contexte de faciliter » la construction d'habitations à proximité du lac ou de la rivière Massawippi.

Préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers fait peu de cas de la mise en demeure envoyée par le groupe de citoyens de North Hatley. « Ils veulent être certains qu'on écoute, note-t-il. Mais ça a peu d'impact sur nous, dans le fond, parce qu'on chemine déjà de façon très sérieuse dans ce dossier. »

Le préfet de la MRC de Memphrémagog ajoute par ailleurs que le conseil des maires rediscutera du dossier, derrière des portes closes, durant les semaines à venir.

Rappelons que le promoteur Richard Laliberté a proposé, il y a quelques années, de construire plus de 200 unités d'habitation dans le coeur du village de North Hatley. La municipalité a alors entrepris un long processus de modification réglementaire pour autoriser la réalisation d'un tel projet à cet endroit.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer