Canton de Hatley a son nouvel hôtel de ville

La directrice générale du Canton de Hatley, Liane... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La directrice générale du Canton de Hatley, Liane Breton, ainsi que le maire Martin Primeau attendaient avec une certaine impatience l'inauguration du nouvel hôtel de ville.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CANTON DE HATLEY) Ayant longtemps travaillé à l'intérieur de locaux très exigus, les employés du Canton de Hatley ont désormais droit à des espaces de travail spacieux et entièrement rénovés dans le nouvel hôtel de ville de la municipalité.

Le Canton de Hatley a investi 814 000 $ pour enfin se doter d'un hôtel de ville pouvant véritablement répondre à ses besoins. La municipalité aurait souhaité obtenir du financement de la part du gouvernement fédéral pour ce projet, mais Ottawa n'avait pas de programme qui correspondait aux travaux planifiés. La MRC de Memphrémagog a cependant accordé 110 000 $ à la municipalité pour lui permettre d'aller de l'avant.

« Ça faisait au moins 12 ans qu'on parlait d'un projet semblable dans le Canton de Hatley, note le maire de la municipalité, Martin Primeau. On savait donc bien ce qu'on voulait à différents égards. Entre autres, on était conscient que le site retenu pour le projet est en plein coeur de la municipalité. »

Rappelons que le nouvel hôtel de ville a été construit sur les terres du défunt Centre récréotouristique Montjoye. Une partie de l'ancien chalet de la station de ski a été utilisée pour la réalisation du projet.

« Selon un sondage datant de 2010, les gens du Canton de Hatley voulaient avoir un endroit à eux. Jusqu'à présent, je n'ai eu que des commentaires positifs de la part des citoyens concernant notre nouvel hôtel de ville. Les gens trouvent que le bâtiment est très beau. D'ailleurs, je dois souligner que nous avons essayé de l'intégrer le mieux possible à son environnement », explique Martin Primeau.

Directrice générale du Canton de Hatley, Liane Breton assure quant à elle que le personnel de la municipalité est ravi. « Avant, j'étais la seule employée avec un bureau fermé et on était tous très à l'étroit. C'est plus facile de préserver la confidentialité des dossiers maintenant, étant donné qu'on a chacun notre espace », explique-t-elle.

Au sous-sol de l'édifice, on retrouvera une grande salle communautaire. Les travaux d'aménagement de cette salle ne sont pas encore terminés, mais cela ne saurait tarder.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer