La Ruche arrive en Estrie

La Ruche Estrie permettra aux promoteurs de la... (rene marquis)

Agrandir

La Ruche Estrie permettra aux promoteurs de la région de bénéficier d'un financement participatif et d'un accompagnement-conseil d'entrepreneurs aguerris. Sur la photo : Mélanie Grégoire, cofondatrice de La Ruche Estrie, Genviève Blanchard et Antoine Doyon, propriétaire de la ferme Ölistik de Brompton.

rene marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Girard
La Tribune

(Sherbrooke) Geneviève Blanchard et Antoine Doyon, propriétaires de la ferme maraîchère Ölistik de Brompton, ont réussi à amasser 20 000$ grâce au financement participatif de La Ruche.

« La Ruche ce n'est pas juste une plateforme. Les gens derrière ça sont incroyables, ils nous ont vraiment accompagnés de A à Z. C'est un accompagnement qui vaut tout l'or du monde quand on veut réaliser un projet », explique Geneviève Blanchard, qui a ainsi pu rebâtir ses deux serres qui avaient été détruites par le vent.

Cette plateforme dont les deux jeunes entrepreneurs ont bénéficié arrive officiellement en Estrie. C'est au Centre Québecor que la bonne nouvelle a été annoncée ce mardi 9 mai.

Se basant sur le principe du financement participatif, La Ruche permet aux promoteurs de la région d'amasser les fonds nécessaires pour leur projet par l'appui financier de la communauté. Les contributeurs reçoivent quant à eux des contreparties (produits exclusifs, offres spéciales, rabais, etc.) selon la nature du projet et la valeur de la contribution. Mentionnons aussi que le promoteur recevra l'argent uniquement si son objectif est atteint, les donateurs étant débités aussi selon cette condition.

Innovant d'une part par son statut d'OBNL, l'organisme se distingue aussi par son concept de proximité régionale. « Tous les projets déposés sur La Ruche Estrie doivent laisser une empreinte, que ce soit économique, culturelle ou sociale dans notre région », explique Mélanie Grégoire, cofondatrice de la Ruche Estrie.

Autre avantage notable : un accompagnement, avant, pendant et après la campagne de la part d'ambassadeurs régionaux qui agissent à titre d'anges-conseils.

« Cette implication se traduit concrètement par la tenue de Cellule, qui se déroule sous forme d'échange pendant lequel les ambassadeurs commentent, guident et conseillent les promoteurs afin de les orienter vers la meilleure campagne et ainsi augmenter leurs chances de réussite », explique Sébastien Morin, vice-président d'Immex Société Immobilière et ambassadeur pour la région.

Ceux qui lanceront un projet pourront ainsi bénéficier de l'expertise, de la connaissance et du réseau de 51 entrepreneurs de tous les milieux, reconnus en région. Font notamment partie de cette liste, Peter Cassar de SherWeb, Pierre Marcouiller de Camso et l'auteur-compositeur-interprète, Vincent Vallières. En Estrie, 7 MRC bénéficieront des services de la plateforme : celles des Sources, du Granit, du Val-Saint-François, du Haut-Saint-François, de Coaticook, de Memphrémagog et de Sherbrooke.

Déjà implantée dans les régions de Québec, de Montréal, de la Mauricie et du Bas-Saint-Laurent, La Ruche a permis d'amasser plus de 1,6 million de dollars pour aider 160 nouveaux projets à se réaliser depuis son lancement en 2013. Le taux de réussite s'élève à 60% et le réseau d'ambassadeurs en compte pas moins de 200.

« Avant on avait le parvis de l'église, où les gens se réunissaient pour chercher de l'aide quand il y avait un problème. Cet esprit communautaire s'est un peu perdu. Le web devient un peu le nouveau parvis de l'église. On peut alors se mettre ensemble pour encourager un projet dans lequel on croit », conclut Mme Grégoire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer