Transport Memphré investit 2,5 M$

Rolande Charron et Robert Vincent dirigent l'entreprise Transport... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Rolande Charron et Robert Vincent dirigent l'entreprise Transport Memphré, installée depuis peu dans des locaux tout neufs, situés à deux pas de l'autoroute 55.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Le démarrage de l'entreprise Transport Memphré s'est fait sans tambour ni trompette au milieu des années 1990. Un peu plus de 20 ans plus tard, la PME compte une trentaine d'employés et son chiffre d'affaires approche le cap des cinq millions $.

Au cours des dernières semaines, Transport Memphré a déménagé dans un nouvel immeuble d'une superficie de 2500 mètres carrés. La construction du nouveau siège social de l'entreprise, qui est situé à deux pas de l'autoroute 55 dans le parc industriel de Magog, a coûté 2,5 millions $.

Déjà, les propriétaires de la PME, Rolande Charron et Robert Vincent, préparent un projet d'agrandissement. Ils prévoient en effet ajouter des locaux d'une superficie de 2800 mètres carrés dans un avenir rapproché.

« On offre le service d'entreposage à nos clients et ça nous prend plus d'espace pour ça. Présentement, on est obligé d'avoir d'autres locaux ailleurs pour entreposer toutes les marchandises qu'on nous confie », indique Robert Vincent.

Le couple d'entrepreneurs n'aurait jamais cru que l'entreprise familiale se développerait à ce point lorsqu'il a fondé Transport Memphré. « L'expansion s'est faite toute seule, sans qu'on ait besoin de pousser. Ce sont nos clients qui nous proposaient de nouveaux contrats et défis. Notre entreprise, c'est un milieu de travail avant d'être une business », explique Rolande Charron.

Le démarrage de Transport Memphré n'aurait probablement jamais eu lieu si Robert Vincent n'avait pas perdu son emploi à l'usine de la compagnie Taillefer, à Magog, dans les années 1990. Dans la foulée de cette perte d'emploi, le couple a fondé son entreprise, qui n'avait au départ qu'un camion-cube pour effectuer du transport.

« Le but premier, c'était d'avoir un travail pour nous deux, note Mme Charron. Mais, après une année d'opération environ, mon fils, Simon Fournier, est venu nous rejoindre. Et d'autres employés se sont ajoutés par la suite. »

La PME s'est longtemps contentée de sillonner les routes du Canada. Cependant, ses camions se rendent maintenant aux États-Unis. Un nombre important de ses clients en Estrie oeuvrent par ailleurs dans le secteur des élastomères.

Si Transport Memphré ne prévoit pas créer de nouveaux emplois à très court terme, il est néanmoins probable que son personnel augmentera durant les années à venir. « On ne laisse jamais passer une bonne occasion d'affaires », assure M. Vincent avec un large sourire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer