Consensus difficiles sur l'avenir des parcs magogois

Il y a quelques consensus, mais aussi tellement...

Agrandir

Il y a quelques consensus, mais aussi tellement de nuances. C'est difficile à ce stade de tirer des conclusions », déclare  la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Que retient la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, après avoir entendu les commentaires émis lors de la soirée de consultation concernant l'avenir des pointes Cabana et Merry ainsi que de la plage des Cantons? « Il y a quelques consensus, mais aussi tellement de nuances. C'est difficile à ce stade de tirer des conclusions », déclare-t-elle.

Mme Hamm confie avoir compris, à la lumière des commentaires émis, que la configuration de la piste cyclable et du sentier piétonnier existant, à l'extrémité nord du lac Memphrémagog, mériterait d'être revue. « Cette chose semble vraiment faire consensus », estime-t-elle.

Selon elle, un second consensus s'est dégagé mardi concernant la question de « l'animation » des trois espaces public concernés. « On sentait que les gens voulaient des zones plus animées, mais différentes approches sont proposées pour arriver à ça », affirme-t-elle.

Si de nombreux Magogois espèrent sans doute voir le bord du lac devenir plus verdoyant, Vicki-May Hamm n'a pas perçu qu'il y avait consensus sur cette question lors de la soirée de consultation de mardi.

« L'idée d'avoir plus d'arbres et moins de béton est assez consensuelle. Par contre, je n'ai pas senti qu'une large majorité désirait que le bord du lac devienne nécessairement plus vert. »

La mairesse attend maintenant le rapport de la firme Lemay stratégies, qui a été chargée de réaliser la soirée de consultation. Le futur plan directeur des parcs et espaces verts de la Ville de Magog devrait être adopté avant la fin du mois de juin par le conseil municipal.

La Coalition

Créée il y a quelques mois à peine, la Coalition pour le développement harmonieux et respectueux de la plage des Cantons croit pour sa part que les participants à la soirée de consultation de mardi ont une vision pleinement compatible avec celle qu'elle défend.

La coalition désire que la plage des Cantons demeure « un espace vert public » axé sur les loisirs et la famille. Elle espère que son développement s'effectuera en tenant compte « des objectifs du développement durable et des règlements de la ville. »

Par ailleurs, s'appuyant sur les discussions entendues mardi, la coalition prétend qu'il est « temps de clore le dossier Divertigo pour ce qui est de la plage des Cantons. Passons à autre chose, à savoir donner un peu d'amour à ce lieu et une vraie vision au bénéfice de tous les Magogois. »

Rappelons que le promoteur du projet Divertigo, Marco Patry, aimerait construire un parc d'hébertisme aérien à la plage des Cantons. Sa proposition avait d'abord été reçue favorablement par la Ville de Magog, mais le conseil municipal a décidé de reporter à plus tard sa décision finale concernant ce dossier.

Membre actif de la Coalition, Pierre Boucher se déclare quant à lui satisfait de la soirée de consultation de mardi. Il dit notamment avoir entendu le message de certains jeunes souhaitant l'ajout d'activités à Magog. « Il faudrait concentrer les activités en un lieu précis pour cette clientèle et leur offrir de la variété », suggère-t-il.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer