Consultation: les Magogois veulent plus de verdure

L'animateur Denis Brisebois, associé chez Lemay stratégies, s'est... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

L'animateur Denis Brisebois, associé chez Lemay stratégies, s'est assuré que les consensus dégagés à toutes les tables soient partagés à la fin de la soirée de consultation tenue par la Ville de Magog mardi soir. En sa compagnie sur la photo, on aperçoit le restaurateur Renaud Légaré ainsi que le nouveau directeur de la planification et du développement du territoire à la Ville, Réal Girard. -

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Sujet portant à controverse depuis quelques mois à Magog, la question du développement des espaces publics bordant le lac Memphrémagog a été abordée dans le respect et l'ouverture lors d'une consultation relative à l'avenir des parcs de la Ville de Magog tenue mardi soir au sous-sol de l'église Saint-Patrice.

« Des gens de tous les âges, toutes les opinions et de tous les districts de la ville sont venus pour s'exprimer dans le cadre de cette soirée de consultation. Je crois que la méthode qu'on a utilisée pour recueillir les idées des gens aujourd'hui (mardi) est constructive et saine », a déclaré la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

De nombreux opposants à la réalisation du projet Divertigo à la plage des Cantons se trouvaient parmi les quelque 115 participants à la soirée de consultation. Mme Hamm n'avait toutefois pas l'impression que ces gens étaient en nombre suffisamment élevé pour imposer leur point de vue aux autres participants, une crainte qui avait été soulevée par des observateurs avant la rencontre.

Représentant le district Canton Ouest, le conseiller municipal Robert Ranger a d'ailleurs soutenu que la communication qui s'est amorcée mardi sera bénéfique. « Ça va ramener les gens ensemble après une période où il y a eu plus de division », a-t-il suggéré.

Les participants étaient réunis par groupe d'une douzaine de personnes pendant la rencontre. Ils ont échangé des idées visant à améliorer les trois espaces verts que possède la Ville de Magog à l'extrémité nord du lac Memphrémagog.

Globalement, les participants à la soirée souhaitent plus de verdure à l'intérieur de ces trois espaces et qu'on offre une plus grande diversité d'activités encore à chacun de ces endroits.

Entre autres, des citoyens ont proposé que des plateaux sportifs soient ajoutés à la pointe Cabana, où on retrouve déjà un parc de planche à roulettes. Le promoteur du projet Divertigo, Marco Patry, a pour sa part soutenu que son projet pourrait être viable s'il voyait le jour à cet endroit, une idée que n'a pas voulu écarter Vicki-May Hamm à l'issue de la rencontre.

En ce qui concerne la plage des Cantons, elle devrait continuer d'être un lieu accessible aux Magogois et relativement tranquille. Certains croient néanmoins qu'il serait avantageux de construire une piscine sur place.

Un jeune citoyen ayant pris la parole au terme de la soirée, Francis Côté, a pour sa part déploré le manque d'infrastructures destinées aux 12 à 30 ans à Magog. « Les arbres, ça ne nous fait pas grand-chose à faire. Vous savez, les jeunes d'ici s'expatrient souvent ailleurs quand ils deviennent adultes et ne reviennent parfois qu'à la retraite. Divertigo, moi je verrais ça à l'île Charest », a-t-il lancé.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer