Encore de la neige!

Le mois d'avril débute en lion pour faire rugir les Estriens tannés de l'hiver... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le mois d'avril débute en lion pour faire rugir les Estriens tannés de l'hiver avec une autre petite bordée de neige. Et ce n'est pas un poisson d'avril!

De cinq à dix centimètres de neige sont attendus dans la région, avertit Environnement Canada. «Ça sera fondant», dit la météorologue Marie-Ève Giguère comme pour s'excuser de cette prévision qui ne fera pas l'affaire de plusieurs. «Ça ne durera pas longtemps...»

«Disons qu'il faudra faire attention sur les routes. Surtout pour ceux qui ont fait poser leurs pneus d'été. Ça risque d'être glissant.»

La neige doit débuter dans la nuit de vendredi à samedi et doit se poursuivre jusqu'en mi-journée.

«Cette neige va partir vite, car dimanche il y aura du soleil avec dix degrés. Une vraie journée de printemps!», lance-t-elle.

Il ne faut pas se surprendre de recevoir de la neige en avril. La normale à ce chapitre est de dix centimètres.

Plus froid en mars

On peut dire qu'on changera de régime à partir de dimanche, le mercure se situant près des dix degrés par la suite. Car le mois de mars été plutôt froid. Il a fait en moyenne - 5,5 degrés, alors que la normale se situe à - 2,8 degrés.

«Mars a été plus froid que les deux autres mois d'hiver, constate Mme Giguère. Il a fait en moyenne - 4,6 degrés en janvier et - 4,9 en février.»

On a encore frais à la mémoire la fameuse tempête de la mi-mars. Malgré tout, on a reçu moins de précipitations que la normale, avec 56 millimètres «d'eau», contre 67 millimètres normalement.

Mme Giguère ne disposait pas des chiffres concernant le nombre de centimètres tombés pour notre région, sauf la mesure de neige au sol. «Il a plus au début du mois», explique la spécialiste.

«Durant les deux premières semaines de mars, on avait un centimètre ou moins de neige au sol. Ensuite, on a eu plusieurs centimètres au sol.»

Convertis en millimètres d'eau, les précipitations reçues les 14 et 15 mars en Estrie peuvent avoir atteint certainement les 40 à 50 centimètres de neige, estime la météorologue d'Environnement Canada.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer