Une analyse de faisabilité autorisée pour un nouvel aréna magogois

La Ville de Magog analysera de façon sérieuse,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Ville de Magog analysera de façon sérieuse, en compagnie de la Commission scolaire des Sommets (CSS), la possibilité de construire un aréna avec deux patinoires sur les terrains de l'école secondaire de la Ruche.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La Ville de Magog analysera de façon sérieuse, en compagnie de la Commission scolaire des Sommets (CSS), la possibilité de construire un aréna avec deux patinoires sur les terrains de l'école secondaire de la Ruche.

Lors de son assemblée publique de lundi soir, le conseil municipal a officiellement autorisé le comité de la deuxième glace, formé ces dernières années, et la CSS à procéder à une analyse de faisabilité.

«On va prendre le temps de faire un plan d'aménagement pour situer l'ensemble des éléments du projet sur les terrains de la Ruche, note le conseiller municipal et président du comité de la deuxième glace, Jean-Guy Gingras. Un de nos modèles, c'est le Complexe sportif Thibault à Sherbrooke.»

Dans la foulée, M. Gingras ajoute qu'on s'assurera de prendre en considération tous les besoins des organisations qui utilisent l'aréna de la municipalité ou qui souhaiteraient être associées au projet.

L'étude de faisabilité sera normalement complétée à court terme et ses résultats seront transmis aux élus municipaux au plus tard en juin prochain.

Quant à la décision finale des élus, elle devrait être prise en septembre.

«Après plusieurs démarches et analyses, l'option d'un nouvel aréna comprenant deux glaces à l'école secondaire de la Ruche apparaît comme étant la meilleure option pour répondre aux besoins des différentes clientèles», affirme la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

La mairesse de Magog soutient qu'il y a plusieurs avantages à regrouper des infrastructures sportives. «Des économies d'échelle peuvent être réalisées», avance-t-elle.

Par ailleurs, Vicki-May Hamm fait valoir que «ça ne coûterait pas plus cher de construire un nouveau bâtiment comprenant deux glaces que de rénover l'aréna actuel» en lui ajoutant une patinoire.

Une autre possibilité

Jean-Guy Gingras précise cependant que, en dépit de l'orientation prise par le conseil municipal, la possibilité de construire une seconde patinoire au parc de l'Est existe toujours. L'aréna de la municipalité est présentement situé à cet endroit.

Cela dit, M. Gingras reconnaît que le site de l'aréna, en bordure de la rivière Magog, comporte des contraintes difficiles à corriger.

«Il y a seulement une sortie à cet endroit et puis on aurait un problème de stationnement, si on choisissait de faire une deuxième glace là», dit-il.

Jusqu'à récemment, le projet de seconde patinoire à Magog ne recueillait pas l'appui d'une majorité d'élus à Magog. Mais il semble que la situation a changé et que seuls quelques conseillers municipaux hésiteraient encore.

Directrice générale de la CSS, Édith Peletier estime qu'un aréna près de l'école secondaire de la Ruche permettrait à cet établissement «de continuer à se démarquer, notamment par la qualité de ses infrastructures sportives. La commission scolaire envisage un tel projet dans le but d'offrir un environnement d'apprentissage stimulant pour les jeunes qui pratiquent, entre autres, un sport de glace.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer